Tournoi des VI Nations. Louis Picamoles : «Il faut être plus durs envers nous-mêmes»

le
0
Tournoi des VI Nations. Louis Picamoles : «Il faut être plus durs envers nous-mêmes»
Tournoi des VI Nations. Louis Picamoles : «Il faut être plus durs envers nous-mêmes»

Il vient tout juste de fêter ses 31 ans, mais il est déjà le doyen de cette jeune équipe de France, et le joueur le plus capé (60 sélections). Louis Picamoles, 3e ligne de Northampton, dresse un constat lucide du jeu et des ambitions du XV de France, à trois jours de l'important voyage en Italie dans le Tournoi des Six Nations.

 

Que peut espérer la France lors des deux dernières rencontres du Tournoi ?

LOUIS PICAMOLES. Il faut qu'on gagne pour avancer. On a besoin de valider le boulot, le temps passé ensemble. Notre construction passe par des victoires, et des victoires probantes. On va continuer à croire en nous car on veut vivre de belles choses. Notre groupe mérite mieux. Je suis optimiste.

 

Pour l'instant, le bilan reste mitigé...

Oui. On aurait dû l'emporter en Angleterre, avec un peu plus de maîtrise et de lucidité, mais on a pris ce jour-là une leçon de pragmatisme. La victoire face à l'Ecosse nous a fait du bien. Et le match en Irlande est frustrant. Mais, après l'avoir revu, je suis moins alarmiste qu'à chaud. On n'est pas à des années-lumière. On a été trop naïfs, fait des fautes stupides, mais quand on respecte notre plan de jeu, comme sur les 25 premières minutes, on réalise de belles choses.

 

L'équipe de France a toutefois du mal à exister face aux grandes nations...

On est aujourd'hui classés au 8e rang mondial, et vu le passé et l'histoire des Bleus, on devrait être plus haut. Mais il faut arrêter de se victimiser, de se penser moins forts. On a du travail pour arriver au niveau des autres, on a parfois du mal à répondre présent dès que ça compte un peu, mais il faut se convaincre qu'on en est capables. Pour l'instant, on y met beaucoup de coeur mais la tête ne suit pas trop.

«En Angleterre, on joue quatre matchs de championnat en moins»

Louis picamoles

Le projet de jeu est-il trop ambitieux pour cette équipe ?

Non, on ne va pas le restreindre. Tout le monde ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant