Tournoi des Six Nations : les Bleus trop justes en Irlande (18-11)

le
0
Tournoi des Six Nations : les Bleus trop justes en Irlande (18-11)
Tournoi des Six Nations : les Bleus trop justes en Irlande (18-11)

Invaincue depuis l'ouverture de l'Aviva Stadium en 2010, l'équipe de France y a concédé ce samedi soir sa première défaite (18-11). Après une première période brouillonne et serrée, les hommes de Saint-André ont produit une bien meilleure seconde mi-temps ponctuée d'un essai trop tardif, le premier des Bleus dans ce tournoi.

Le staff de l'équipe de France l'avait rappelé toute la semaine, l'objectif dans l'enfer vert de Dublin était de survivre aux 20 premières minutes. La promesse a été tenue puisque les coéquipiers de Dusautoir, tout jeune papa cette semaine, parviennent à cet instant avec un déficit de 3 points (6-3) après une deuxième pénalité de l'idole Jonathan Sexton. Le public irlandais est d'ailleurs vite rassuré sur l'état de santé de son maître à jouer, écarté des terrains 12 semaines après une commotion.

Dans une première mi-temps cadenassée, la parole revient donc uniquement aux buteurs. Et à ce petit jeu, le Clermontois Lopez répond coup pour coup au Racingman. Mais les Bleus régulièrement pénalisés par l'arbitre Wayne Barnes concèdent deux pénalités face au poteau dans les dix dernières minutes. Méthodique mais sans briller, à l'image de sa première période en Italie la semaine dernière, le XV irlandais réussit à regagner les vestiaires avec une courte avance mais n'ayant pas vraiment souffert des attaques françaises. Et la sortie du feu-follet du Racing Teddy Thomas, blessé à la cheville gauche sur un plaquage, enlève une solution offensive de plus aux Français.

Papé aurait pu être expulsé pour un coup de genou

Au retour, les Bleus durcissent le ton et profitent du coup de moins bien de Sexton : contré par Lopez (41e), touche directe (42e) et pour finir un tête contre tête avec Bastareaud qui l'oblige à sortir sur saignement (45e). Après le changement total de la première ligne tricolore, les Bleus lancent une grosse séquence mais Huget s'isole et laisse la marée ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant