Tournée - XV de France : Avec Chiocci, Dulin et Lopez contre la Nouvelle-Zélande

le
0
Tournée - XV de France : Avec Chiocci, Dulin et Lopez contre la Nouvelle-Zélande
Tournée - XV de France : Avec Chiocci, Dulin et Lopez contre la Nouvelle-Zélande

Guy Novès, le sélectionneur du XV de France, a dévoilé ce jeudi matin son équipe de départ pour affronter la Nouvelle-Zélande samedi soir (21h00) au Stade de France. Comme attendu, Xavier Chiocci et Camille Lopez, qui sera le troisième demi d'ouverture de la tournée en trois matchs, seront alignés d'entrée face aux Blacks. Brice Dulin débutera lui aussi le match pour pallier l'absence de Scott Spedding, ménagé.

Camille Lopez, troisième numéro dix en trois matchs. Le XV de France se présentera samedi soir au Stade de France avec un ouvreur différent de celui qui avait été aligné samedi dernier face à l’Australie (Jean-Marc Doussain), lui-même n’étant pas le même que celui qui avait débuté face aux Samoa (François Trinh-Duc). Après donc Trinh-Duc, blessé, et Doussain, Guy Novès a en effet décidé de changer de nouveau de numéro dix en accordant cette fois sa confiance à Lopez au détriment de Doussain, auquel le sélectionneur du XV de France assure pourtant qu’il n’a rien à reprocher. « Jean-Marc a fait un match de grand courage et a eu un comportement irréprochable face aux Australiens. Le fait d’avoir fait venir Lopez, c’était aussi lui ouvrir la porte et voir s’il peut rester dans ce groupe, mais sans lui mettre aucune pression particulière. On attend de lui qu’il joue avec ses qualités, même s’il doit s’intégrer dans un projet de jeu. » Le Clermontois, qui avait manqué ce fameux drop qui aurait donné la victoire aux Bleus samedi dernier, constituera donc l’un des trois changements opérés par Novès pour défier les redoutables All Blacks, samedi à Saint-Denis (21h00).

Chiocci, seul changement en première ligne

Les deux autres retouches par rapport au dernier match concernent le poste d’arrière avec la titularisation de Brice Dulin (Racing 92) à la place de Scott Spedding (Clermont) ainsi que la première ligne, où Xavier Chiocci (Toulon), quatrième choix à l’origine pour le poste de pilier gauche, remplacera Cyril Baille (Toulouse). Il s’agira de l’unique changement dans le paquet d’avants. « On a voulu voir Xavier Chiocci à la place de Cyril Baille pour démarrer le match, avec deux idées en tête, a avoué Novès devant la presse. La première, c’est voir ce que Xavier est capable de faire en démarrant un match à ce niveau. C’est la principale préoccupation, il n’y a pas d’objectif technique proprement dit. Chiocci a fait une très bonne rentrée contre l’Australie et il méritait de faire partie du groupe directement. Après, c’est la même chose que pour Lopez, on attend de lui qu’il nous démontre qu’il peut s’inscrire dans le projet de jeu. »

Novès : « Comme Camille, Brice a son mot à dire »

Autre entrant samedi, Dulin débutera à l’arrière. Mais cette fois, la raison n’est pas sportive. Scott Spedding, le choix numéro un de l’entraîneur des Bleus, a en effet été ménagé depuis le début de la semaine. Et l’ancien coach du Stade Toulousain ne souhaite prendre aucun risque dans l’optique du Tournoi des VI Nations. « Scott avait une petite douleur au pied après le match contre l’Australie. Il s’est entraîné mercredi matin en pensant que ça irait beaucoup mieux, mais il ressentait toujours la douleur. Il pensait pouvoir postuler pour samedi mais il était quand même cohérent déjà par rapport à Clermont de ne prendre aucun risque et au talent de Brice Dulin de ne pas attendre jusqu’au dernier moment. On a préféré trancher et laisser Scott récupérer pour le Tournoi. » Guy Novès se réjouit au passage de revoir à l’œuvre un joueur dont il a noté les progrès ces dernières semaines, sans avoir toutes les réponses à ses questions pour autant. « Brice fait de très bons matchs avec son club. Comme Camille (Lopez), il sait qu’il a son mot à dire. Il a fait des progrès, j’ai découvert un garçon très attentif, prêt à entrer de plain-pied dans notre projet. On verra face aux meilleurs s’il peut continuer à travailler avec nous dans les années futures. »

Machenaud maintenu 

C’est donc avec la même troisième ligne (Ollivon-Picamoles-Gourdon), pourtant fortement critiquée après la défaite de samedi dernier face aux Wallabies (23-25) que le XV de France se présentera face aux Blacks. Dans l’œil du cyclone également après sa prestation en demi-teinte lors du deuxième test de novembre, Maxime Machenaud bénéficiera lui aussi de nouveau de la confiance de son sélectionneur. En dépit de ses échecs contre l’Australie, le demi de mêlée du Racing 92 conservera même le rôle de buteur contre les champions du monde. Un match sur lequel Novès attend de ses joueurs de se hisser à la hauteur des meilleures équipes de la planète. « Notre idée directrice c’est d’essayer de correspondre à ce qui se fait de mieux aujourd’hui, c'est-à-dire de mettre en difficulté par le mouvement, car le moindre ballon donné à l’adversaire est immédiatement exploité, donc on a plutôt intérêt à le garder. » Le XV de départ des Bleus contre la Nouvelle-Zélande Dulin - Nakaitaci, Lamerat, Fofana, Vakatawa - (o) Lopez, (m) Machenaud - Gourdon, Picamoles, Ollivon - Maestri, Vahaamahina - Atonio, Guirado (cap), Chiocci Remplaçants : Chat, Baille, Slimani, Le Devedec, Chouly, Serin, Doussain, Fickou  
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant