Tournée en Afrique : Blaise Matuidi, la star de l'équipe Hollande

le , mis à jour à 11:32
0
Tournée en Afrique : Blaise Matuidi, la star de l'équipe Hollande
Tournée en Afrique : Blaise Matuidi, la star de l'équipe Hollande

« C'est une grande émotion pour moi et même une grande fierté. » Visage illuminé, Blaise Matuidi, né de parents angolais, a retrouvé hier soir à Luanda, la capitale, le pays de ses origines. Invité de François Hollande, la star du PSG voyage dans les valises du chef de l'Etat lors de sa tournée africaine qui l'a déjà conduit hier au Bénin et l'emmènera demain au Cameroun.

Rares sont pourtant les footballeurs à accepter de raccourcir leurs vacances pour trois jours de voyage officiel. Alors que la reprise de l'entraînement est prévue pour le 6 juillet. « C'était difficile de refuser, cette invitation du président est un honneur », confie Matuidi, harcelé par les fans. Au point de faire match nul avec François Hollande lorsque le chef de l'Etat se paye un petit bain de foule lors de sa rencontre avec la communauté française au Bénin, à Cotonou. Même les anciens ministres comme Hélène Conway-Mouret s'y mettent pour avoir une photo. « Ce sont les dernières ! », hurle un conseiller, contraint d'appeler la sécurité présidentielle en renfort pour « exfiltrer » la star.

VIDEO. Le président français François Hollande à Cotonou

En moins de vingt-quatre heures, l'international de foot s'est imposé comme la coqueluche de la caravane présidentielle. « Je ne suis pas sûr que certains joueurs auraient accepté de s'entasser au fond d'un bus... » s'étonne un conseiller de l'Elysée. Comme d'être ballotté entre les discours du président et les rencontres diplomatiques auxquelles il ne participe pas. Au point que Matuidi, qui a pourtant la réputation de serrer de près ses adversaires sur le terrain, a parfois un peu de mal à suivre. « Il faut coller à la délégation... » lui conseille un membre du protocole en visitant au pas de course un site dédié à l'environnement. Même Sébastien Bazin, l'ex-dirigeant du PSG devenu PDG d'Accor, se gausse en voyant son ami « Blaise ». « Pour lui comme ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant