Tourne le Vion

le
0

Champion du monde des moins de vingt ans avec Pogba and co en 2013, Thibault Vion n'était depuis qu'un long silence et un vague souvenir. Puis, il a bossé pour revenir jusqu'à son doublé décisif face à Lorient samedi. Un bel hommage à Weight Watchers.

C'est le problème quand on se barre de chez soi pendant près de deux ans. Votre tête n'est plus reconnue, votre nom n'est qu'un lointain souvenir et votre sourire n'est qu'une expression sur une vieille photo où l'on se dit : "Tu te rappelles de ce gamin ? Ouais, un gâchis..." Saint-Symphorien ne plaisante pas avec la mémoire, Philippe Hinschberger, artiste-chanteur de son état, encore moins. Cette fois, il n'est pas là pour une sérénade, mais plutôt pour tomber dans le biblique. Grimpé sur son podium, le coach du FC Metz a préféré le costume à l'aube, mais parle de "rédemption" et répète le mot "espoir" tout en profitant de son temps de parole pour sécher son groupe qui a joué "comme des grand-pères".


Le FC Metz, mené 3-1 à un quart d'heure de la fin par Lorient, a réussi à gratter un nul presque inespéré (3-3) au bout du scénario fou de cette quatorzième journée de Ligue 1. Dans la forme, Hinschberger n'est pas content, mais dans le fond, il s'en satisfera. La forme, justement. Il y a des instants où chaque propos est mesuré et c'est peut-être le moment de la conférence de presse donnée par l'entraîneur messin samedi soir qui est finalement le plus attendu. Face à son assistance, il démarre : "C'était un espoir, si j'ai bien compris... Il était en perdition pour le football. C'est une belle victoire, une belle récompense. Thibault est sur le chemin de la rédemption." Amen. La dernière fois que Thibault Vion avait été vu sur une parcelle de Saint-Symphorien, le FC Metz dansait déjà avec la zone rouge et Anthony Martial menait l'attaque de l'AS Monaco, soutenu par Yannick Ferreira Carrasco. Une victoire en fin de match de l'ASM (1-0), treize minutes sur le terrain pour le gamin et une nouvelle disparition. C'était le 20 décembre 2014.

Le loft et les kilos en trop


Thibault Vion était alors déjà un nom connu des observateurs. Un "espoir " comme on aime appeler

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant