Tourisme : vers des visas délivrés plus vite et moins de temps d'attente aux aéroports

le
1
Tourisme : vers des visas délivrés plus vite et moins de temps d'attente aux aéroports
Tourisme : vers des visas délivrés plus vite et moins de temps d'attente aux aéroports

Objectif : «améliorer l'attractivité» de la France dans le domaine touristique. Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé mercredi la délivrance de visas en «48 heures pour dix nouveaux pays» et l'engagement d'un temps d'attente réduit à la police aux frontières dans les aéroports, à la sortie du conseil interministériel du Tourisme.

 

#PlanTourisme

Visas en 48h, temps d'attente réduit aux frontières des aéroports : découvrez la feuille de route null https://t.co/kebaHaHYXk pic.twitter.com/raIo8InyYw

-- Gouvernement (@gouvernementFR) 26 juillet 2017

 

«Le tourisme est un trésor national, un potentiel exceptionnel (...). La France est première destination touristique au monde, ce n'est pas rien mais nous pouvons faire mieux, nous devons faire mieux et nous allons faire mieux», a déclaré le chef du gouvernement à la sortie de ce premier conseil, qui vise à conforter la reprise du tourisme après une année 2016 calamiteuse en raison des attentats à Paris et Nice. Plus globalement, Edouard Philippe a rappelé que «c'est l'ensemble du gouvernement qui est en charge du tourisme». «Et ça va se voir», a-t-il lancé.

 

Outre la dizaine de ministres concernés, de la Culture aux Transports en passant par l'Economie, le Numérique ou encore l'Intérieur, une quinzaine de professionnels participaient à ce conseil interministériel, «une première depuis le gouvernement Raffarin en 2003», selon une source du secteur qui a souhaité garder l'anonymat.

 

La Russie, l'Inde et, à terme, l'Arabie saoudite

Dans le détail, la délivrance du visa en 48 heures concerne la Russie, la Thaïlande, les Philippines, le Cambodge, le Laos et la Birmanie, ainsi que l'Indonésie et l'Inde, où le dispositif doit permettre de répondre à la demande croissante de touristes. «Cela nous permettra de faire valoir nos atouts pour des pays qui constituent un réservoir de touristes, ne demandant qu'à venir plus vite, plus ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dcouplet il y a 5 mois

    30 mn à Marseille au lieu d'un heure trente/2 h ? On ne demande qu'à y croire