Tourisme : le Moyen-Orient souffre

le
0
Alors qu'ils ne sont pas encore touchés par la vague de révolte, la Syrie et la Jordanie encaissent une chute brutale de leurs fréquentations allant jusqu'à moins 50%. Les professionnels déplorent les amalgames.

Les annulations touristiques vont plus vite que les révolutions arabes elles-mêmes. Alors que le vent de révolte souffle encore timidement dans les pays du Moyen-Orient, plusieurs d'entre eux constatent une forte chute des réservations hôtelières.

En Jordanie notamment, plusieurs sources ont indiqué que les annulations avaient atteint 50%. Un tour opérateur confirme que sur 3000 touristes ayant réservé un voyage dans les prochains mois, 1200 ont déjà annulé. Jean-François Rial, PDG de Voyageurs du Monde, un des principaux tours opérateurs en France, a également évoqué 50% d'annulations vers ce pays. Cette situation est particulièrement inquiétante pour une économie locale où le tourisme représente 14% du PIB, avec un chiffre d'affaires évalué à un milliard de dollars en 2010.

La Syrie n'est pas en reste. Ghassan Chahine, propriétaire de l'agence Naya Tours à Damas, a expliqué avoir enregistré 35 à 40% d'annulations pour le pic de la saison touristique qu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant