Tourisme : l'impact du printemps arabe s'atténue

le
0
Du Maroc à l'Égypte, la baisse de la fréquentation touristique serait limitée à 15% sur l'ensemble de l'année 2011.

Au lendemain des événements du printemps arabe qui ont agité des pays à forte vocation touristique tels que la Tunisie et l'Égypte, l'heure est aux premiers bilans. Dans le cadre de l'Institut de Prospective économique du monde méditerranéen (Ipemed) dirigé par Jean-Louis Guigou, la Mediterranean Travel Association (Meta) a publié des évaluations qui mettront peut-être un peu de baume au c½ur des professionnels du tourisme présents dans cette région.

«Les chiffres de fréquentation, en baisse lors des huit premiers mois de 40 à 50% par rapport à une année 2010 déjà mauvaise, devraient être meilleurs dans la deuxième partie de l'année», explique Étienne Pauchant, président de la Meta. Selon ses calculs, les perspectives 2011 devraient traduire une chute de 15% des arrivées de touristes internationaux (27,3 millions) dans la zone comprise entre le Maroc et l'Égypte. En revanche, pour l'ensemble du pourtour de la Méditerranée, Étienne Pauchant table sur

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant