Tourisme durable : les stations "vertes" en montagne

le
0
La Vallée de Chamonix Mont-Blanc est labellisée "Flocon Vert". Kheng Guan Toh/shutterstock.com
La Vallée de Chamonix Mont-Blanc est labellisée "Flocon Vert". Kheng Guan Toh/shutterstock.com

(Relaxnews) - Même si en vacances l'adage voudrait que l'on oublie tout, les préoccupations pour la préservation de l'environnement concernent bon nombre de voyageurs et le tourisme durable fait de plus en plus d'adeptes. Au moment de choisir sa destination pour dévaler les pentes enneigées cet hiver, tour d'horizon des stations de montagne qui font des efforts dans le domaine du développement durable.

En Europe, il existe deux labels distinguant les villes de montagne dans leur engagement, le Flocon Vert et Alpine Pearls. Le premier a été crée cette année par l'association française Mountain Riders, et recense pour l'instant trois stations en France et en Suisse. Les Rousses, dans le Jura, et Villars dans les Alpes Vaudoises (Suisse) ont été les premières à être distinguées en avril dernier. Chamonix Mont-Blanc a rejoint le classement en octobre.

Pour attribuer le Flocon Vert, l'association se base sur une trentaine de critères analysant les actions durables en matière de transport, d'aménagement, de traitement des déchets et de l'eau ou encore dans le domaine social, menées par les stations candidates. Le label est décerné après un audit effectué par la Fondation Nicolas Hulot, la Fondation pour l'Education à l'Environnement en Europe et Mountain Riders.

Parmi les critères qui ont compté dans l'attribution du label à Chamonix Mont-Blanc, les efforts en matière de transports collectifs occupent une place prépondérante. La vallée, qui regroupe les communes de Vallorcine, Chamonix, Les Houches et Servoz, accueille chaque hiver environ 80.000 touristes. Pour faciliter le flux des visiteurs et limiter l'utilisation des voitures, la communauté de communes a mis en service depuis quelques années des lignes de bus gratuites reliant l'ensemble des communes et des domaines skiables.

Favoriser les transports collectifs

Via la création d'un Plan Climat Energie Territorial visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la vallée mène plus d'une centaine d'autres actions de développement durable, comme l'utilisation d'huiles biodégradables pour ses dameuses ou l'organisation de nombreuses campagnes de sensibilisation aux eco-gestes en montagne à destination du grand public.

Tri sélectif des déchets, installation de toilettes sèches, véhicules électriques ou encore distribution de cendriers de poche sur les pistes sont quelques exemples d'actions menées par la station jurassienne des Rousses à travers son engagement en faveur de l'environnement. Favorisation des énergies renouvelables et des transports collectifs sont aussi au coeur de la politique de la station de Villars, en Suisse.

De son côté, l'association européenne Alpine Pearls recense 28 stations des Alpes dans six pays différents, engagées pour "un tourisme doux, pour la protection du climat et des vacances écologiques". Deux stations françaises y figurent : les Gets, en Haute-Savoie, qui met en avant son système de navettes, petits trains et véhicules électriques permettant la circulation dans le village et entre les hameaux alentours ; et Pralognan-la-Vanoise en Savoie, qui dispose elle aussi de véhicules électriques pour relier village et pistes de ski ou chemins de randonnée.

Interlaken et Arosa en Suisse, la commune de Bled en Slovénie, Hinterstoder en Autriche, Cogne en Italie ou encore la station bavaroise de Berchtesgaden en Allemagne font également partie du réseau Alpine Pearls.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant