Tourisme : « Au Mont-Saint-Michel, les Japonais ont presque totalement disparu »

le , mis à jour à 07:55
7
Tourisme : « Au Mont-Saint-Michel, les Japonais ont presque totalement disparu »
Tourisme : « Au Mont-Saint-Michel, les Japonais ont presque totalement disparu »

Le mont-Saint-Michel, sans aucun touriste japonais dans ses ruelles, en plein mois d'août ! Il y a quelques mois encore, l'image aurait paru invraisemblable. Pourtant... A cause des attentats qui ont frappé la France, on a beau parcourir les files d'attente des navettes qui mènent au pied du Mont, chiner dans les multiples boutiques de souvenirs, scruter les réceptions des hôtels, rien à faire, les Japonais — qui représentaient le plus fort contingent de touristes étrangers il y a encore deux ans — ont déserté la Merveille. Pas un attroupement nippon pour mitrailler le Mont en photo alors qu'ils avaient été près de 300 000 à s'y rendre en 2014 !

 

« C'est un effondrement complet. En temps normal, on voit passer un groupe toutes les dix minutes. Aujourd'hui, on voit un couple toutes les deux heures et encore... On avait par exemple embauché une salariée japonaise pour privilégier le commerce avec eux. Mais à ce rythme-là, on ne pourra évidemment pas renouveler son contrat l'an prochain », déplore Emmanuel Conan, responsable du magasin de souvenirs les Mouettes, dans la rue principale.

 

Quelques centaines de mètres plus loin, Sophie Frammery, à la tête d'un bazar-épicerie, se montre encore plus inquiète : « Les Japonais sont de loin ceux qui venaient en plus grand nombre. Mais aussitôt après l'attentat de Charlie Hebdo, progressivement, on a vu la fréquentation s'écrouler jusqu'à aujourd'hui où ils ont presque totalement disparu. Nous avons de nombreux articles qui leur étaient spécialement destinés. Des biscuits, des porte-clés conçus en fonction des attentes particulières des Japonais. Tout cela reste en rayon. » Les conséquences sont d'autant plus lourdes pour le commerce que les Japonais étaient aussi ceux dont le panier moyen (80 €) était le plus important.

 

D'autres secteurs sont impactés. Odile Perissol est responsable de la société Audil's Tours, qui comptait 12 guides ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppsoft il y a 8 mois

    De toutes façons, depuis que leur pays est hautement radioactif, je n'y vais plus non plus. Et je ne suis pas le seul. Comme quoi ce n'est pas forcément nous qui avons le pays le plus moisi. Et eux, ca va durer et empirer.

  • SuRaCtA il y a 8 mois

    Tout va très bien, tout va très bien !

  • posthit il y a 8 mois

    Pas de panique voyons : ça va mieux d'après je sais plus qui .

  • Garasixt il y a 8 mois

    Le Mont Saint Michel ou le marché du Temple, horrible, moi aussi j'ai disparu!

  • Pienegro il y a 8 mois

    Mon post a sauté, biensur je citais les freres muhsulmans

  • M2061328 il y a 8 mois

    Attentats, effectivement ça n'arrange rien - Mais encore il y a qqjours un bus de touristes chinois attaqué/dévalisé devant un hôtel près de Roissy, nous sommes en état d'urgence, ça n'arrange rien non plus - comme bien souvent, pas d'arrestation et enquête confiée etc etc Ama les 50/55 passagers ne vont pas nous faire de pub en rentrant

  • MIKE3000 il y a 8 mois

    Pour cela, il faut dire merci à qui vous savez! ...