Touraine juge le compte pénibilité "tout à fait supportable"

le
24
TOURAINE JUGE LE COMPTE PÉNIBILITÉ TOUT À FAIT SUPPORTABLE
TOURAINE JUGE LE COMPTE PÉNIBILITÉ TOUT À FAIT SUPPORTABLE

PARIS (Reuters) - La mise en oeuvre de la première phase du "compte pénibilité" est tout à fait supportable pour les chefs d'entreprise qui contestent "sous des propos excessifs" une avancée sociale majeure, a déclaré jeudi Marisol Touraine.

Le "compte pénibilité", l'un des chapitres de la réforme des retraites engagée par le gouvernement, est au nombre des mesures dénoncées par les patrons de PME qui déplorent pour beaucoup une usine à gaz. Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a paru leur donner raison en soulignant, le 5 novembre, la complexité "insupportable pour certains" du dispositif.

"Le gouvernement met en place le compte pénibilité avec les partenaires sociaux dans des conditions tout à fait supportables", a répliqué la ministre des Affaires sociales, sur RTL.

"En quoi est-ce que ça va être compliqué ? Il y aura une déclaration annuelle qui va consister à faire un 'clic', à dire 'oui' ou 'non'. On ne me fera pas croire que cocher une case sur le bulletin de paye une fois par an pour dire si oui ou non ces personnes sont concernées par les critères de pénibilité, c'est un travail extrêmement difficile et très complexe", a-t-elle poursuivi.

Le "compte pénibilité" s'appliquera à compter du 1er janvier pour les salariés du privé exposés à quatre facteurs de "pénibilité" : le travail de nuit, le travail répétitif, le travail en horaires alternants et le travail en milieu hyperbare. Six autres cas s'y ajouteront le 1er janvier 2016.

Les salariés concernés cumuleront sur leur compte des points qui leur permettront notamment de partir plus tôt à la retraite.

Pour Marisol Touraine, les critiques des patrons sont "des propos excessifs qui au fond traduisent le fait que pour une grande partie du patronat, ce ne sont pas les conditions d'application du compte qui sont mises en question, mais le principe même de la prise en considération de la pénibilité".

"Dire qu'aujourd'hui la simplicité n'est pas au rendez-vous, c'est faux puisque pour les premiers critères, la simplicité est totale, et pour les suivants, nous sommes en train de travailler pour que la démarche soit la plus simple possible", a précisé la ministre.

"C'est la position du gouvernement. C'est une avancée sociale majeure", a-t-elle souligné alors qu'on lui opposait les réserves d'Emmanuel Macron.

Dans une interview publiée jeudi dans L'Opinion, l'ancien Premier ministre François Fillon demande au Premier ministre Manuel Valls de "suspendre pendant deux ans l'entrée en vigueur du compte pénibilité".

Dans cet intervalle, il faut "tout remettre à plat, soit au sein d'une commission parlementaire droite-gauche, soit avec un groupe de travail comprenant des chefs d'entreprise", dit-il.

"L'idéal serait l'abrogation, mais j'essaie d'être réaliste, de tenir compte de la pression de la majorité et de la CFDT".

(Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mipolod le jeudi 4 déc 2014 à 17:47

    Supporter la pénibilité de l'action de marifolle Touraine devient insupportable et pénible. Qu'est ce que ça va être long d'attendre jusqu'en 2017 pour virer cette bande d'amateurs !!!!

  • mipolod le jeudi 4 déc 2014 à 15:00

    @bsr16, Je suis certain et prêt à prendre le pari que l'on ne reverra plus la gauche au pouvoir pendant au moins une génération complète.

  • M5850553 le jeudi 4 déc 2014 à 13:44

    Sortons du clivage D - G dans lequel nous sommes enfermés depuis trop longtemps.....

  • M5850553 le jeudi 4 déc 2014 à 13:42

    Pour ceux qui le méritent(travail en 3X8,....)c'est justifié . Sinon que dire de ceux qui ne br anlent rien de leur vie?????et pour lesquels ceux qui bossent paient!!!!!.

  • bordo le jeudi 4 déc 2014 à 11:23

    Elle n'a jamais travaillé ! Qu'en sait-elle ?

  • s.thual le jeudi 4 déc 2014 à 11:13

    c est bon pour elle qui n a rien a faire que de trouver des tracasseries pour les employeurs ,,,pourtant elle a été proche de grands laboratoires pharmaceutique a ce que j ai lu sur le net ,,,,oui mais la c est pas un travail penible !quand a elle dans son bureau ou sur le siege a l assemblee ,,comme beaucoup de collègues dur dur la sieste les tablettes le journal ou les invectives !

  • slivo le jeudi 4 déc 2014 à 11:13

    Tellement douée qu'elle est incapable de mettre en place cette mesure au sein de son ministère !

  • bsdm le jeudi 4 déc 2014 à 11:04

    Pour faire le "CLIC" il faudra sur tous les lieux de travail mettre en place des instruments de mesure du bruit des vibrations etc , et des chronomètres et des controleurs de pénibilité pour tenir les statistiques et les comparer aux plafonds autorisés : une folie uniquement française

  • bsr16 le jeudi 4 déc 2014 à 11:00

    oui mipolod ça va etre long puis retour de la droite que nous virerons au bout de 5 ans et ainsi de suite...

  • M7093115 le jeudi 4 déc 2014 à 10:54

    ( suite )et osant donner des leçons de gestion ans entrepreneurs qui se battent pour survivre....

Partenaires Taux