Tour préliminaire : Entame parfaite pour les Experts

le
0
Tour préliminaire : Entame parfaite pour les Experts
Tour préliminaire : Entame parfaite pour les Experts

Après quarante première minutes accrochées, l'équipe de France, emmenée par Sorhaindo (6 buts), Porte (5), Mahé et Guigou (4), a sereinement porté l'estocade face à la Macédoine vendredi à Cracovie (Pologne) pour une entrée en matière dans cet Euro 2016 finalement très digeste (30-23).

Les Bleus ont disposé de la Macédoine (30-23) dans un match très disputé en ouverture du Championnat d’Europe en Pologne vendredi à Cracovie. Mené par un très bon Kiril Lazarov (35 ans, FC Barcelone), l’équipe de Macédoine n’a pas facilité la tâche des Experts, loin de là. « On peut dire que le score ne reflète pas le match, a avoué Claude Onesta, le sélectionneur tricolore, à la fin de la rencontre. C’est un match typique d’un début de championnat d’Europe. C’est toujours compliqué et on se l’est rendu compliqué avec beaucoup d’échecs aux tirs. Notre expérience nous a permis de l’emporter en fin de match. »

Les Bleus n’ont creusé l’écart que dans les cinq dernières minutes de jeu grâce à leur expérience et à leur fraicheur physique. La Macédoine manquait de profondeur de banc tandis que les Français ont pu profiter de l’émergence de leurs jeunes pousses, telles que Kentin Mahé (24 ans, 20 sélections), Nedim Remili (20 ans) et Ludovic Fabregas (19 ans), qui ont rendu de bonnes copies.

« La défense a été une clé du succès »

La France a pêché devant mais était solide en défense grâce notamment à leur gardien Thierry Omeyer. « Il est important d’être solide derrière quand on a du mal devant ; on a très, très bien travaillé, la défense a été une clé du succès » a déclaré le portier tricolore au micro de nos confrères de beIN Sports avant de rejoindre les vestiaires. L’homme du match n’est autre que son homologue Borko Ristovski. Le gardien expérimenté (33 ans) a sa part de responsabilité dans le manque de réussite des Bleus. Auteur de dix arrêts, il a été élu meilleur joueur du match.

« Ça nous permet de nous faire un peu peur pour nous reconcentrer tout de suite »

Au moment du premier bilan, l’entraineur français tire toutefois des avantages de cette prestation moyenne mais efficace : « On les a laissés dans le match à 11-9 parce qu’on rate deux contre-attaques mais ça nous permet de nous faire un peu peur pour nous reconcentrer tout de suite. » Les Experts, sérieux et appliqués pour cette première sortie, devront être prêts dès ce dimanche pour leur prochain rendez-vous, contre la Serbie.

CHAMPIONNAT D'EUROPE 2016 (H)
Tour préliminaire - Groupe A (à Cracovie)
1- France : 2 points (+7)
2- Pologne : 0 point
- Serbie : 0 point
4- Macédoine : 0 point (-7)

Vendredi 15 janvier 2016
France - Macédoine : 30-23
20h30 : Pologne - Serbie

Dimanche 17 janvier 2016
18h15 : Serbie - France
20h30 : Macédoine - Pologne

Mardi 19 janvier 2016
18h15 : Macédoine - Serbie
20h30 : Pologne - France

Amadou DIAWARA

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant