Tour Eiffel : la police traque les pickpockets jusque dans les ascenseurs

le
0
Depuis quelques jours, les policiers sont autorisés à patrouiller dans le monument. En temps normal, les forces de l'ordre ne peuvent pénétrer dans l'édifice qu'à titre exceptionnel, en cas d'alerte à la bombe par exemple.

Le musée du Louvre n'est pas le seul établissement touristique à constater une recrudescence des pickpockets. Avec sept millions de visiteurs qui y grimpent chaque année, la tour Eiffel s'avère aussi une cible de choix.

Pour enrayer ce phénomène, qui s'accroît à la faveur des beaux jours et de l'arrivée en masse des touristes venus admirer le symbole de la capitale, la direction a préféré agir sans attendre. «À présent, des policiers en tenue et armé ou en civil sont autorisés à faire des rondes dans le monument», a annoncé Jean-Bernard Bros, le président de la Société d'exploitation de la tour Eiffel (Sete). «Nous souhaitons apporter une réponse immédiate afin d'éradiquer ce fléau, qui nuit à l'image de la capitale» poursuit le présid...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant