Tour des Flandres : Et de trois pour Cancellara

le
0
Tour des Flandres : Et de trois pour Cancellara
Tour des Flandres : Et de trois pour Cancellara

Alors que le début de course a été marqué par la chute de Johan van Summeren qui a heurté une spectatrice de plein fouet, c'est l'ensemble de cette Ronde van Vlaanderen a été marquée par de nombreuses chutes. Lors du premier passage dans le Vieux Quaremont, Stijn Devolder chute et dit adieux à toute chance de victoire dans cette édition 2014 de LA classique flandrienne. A 44 kilomètres de l'arrivée, Tom Boonen secoue le peloton dans les pentes du Koppenberg mais il ne parvient pas à décrocher les deux favoris de la course : Fabian Cancellara et Peter Sagan. Les attaques se multiplient avec Devenyns et Boasson Hagen qui tentent leur chance à 35 kilomètres de l'arrivée mais c'est un duo Van Avermaet-Vandenbergh qui fait la plus grande différence en attaquant à moins de 30 bornes de l'arrivée. Alors que le peloton se regroupe derrière, les deux fuyards prennent plus d'une minute d'avance.

« Spartacus » passe à l'attaque

Mais la course tourne dans la dernier passage du Vieux Quaremont où « Spartacus » décide de passer à l'offensive, il laisse Boonen et Sagan sur place dans les pentes terribles de ce mont flandrien. Seul Sep Vanmarcke parvient à suivre le rythme du Suisse et l'écart avec le duo de tête fond comme neige au soleil, ce qui incite Van Avermaet à relancer au pied du Paterberg, dernière difficulté du jour. Dans des pentes à 22%, Van Avermaet part seul alors que Vandenbergh est repris par le duo de chasse. Cancellara prend la responsabilité de mener le groupe avant de demander un coup de main, ce que tant Vanmarcke que Vandenbergh refuse, pour ne pas amener Cancellara dans un fauteuil vers l'arrivée. Avec sagesse, Van Avermaet cesse son effort et attend le trio de poursuite. Derrière, Boonen se reprend et part avec Geraint Thomas avant que Sagan ne décide de revenir sur le Belge.

Un sprint à quatre

Dans les dix derniers kilomètres, Alexander Kristoff, vainqueur du dernier Milan-San Remo, essaye de revenir, ce qui incite le groupe de tête à accélérer le rythme sous l'impulsion de l'inévitable Fabian Cancellara. Face à cette accélération, le coureur de la Katusha préfère attendre Niki Terpstra en chasse derrière lui pour espérer revenir à deux sur le groupe de tête. Sur le plat en revenant vers Oudenaarde et la ligne d'arrivée, Cancellara temporise mais creuse l'écart avec plus de trente secondes sur le duo Kristoff-Terpstra et 45'' sur le groupe Boonen à six kilomètres de l'arrivée. Les quatre coureurs de tête se regardent et se relaient pour rallier la ligne d'arrivée. A trois kilomètres de l'arrivée, Van Avermaet et Vandenbergh accélèrent alors que Cancellara ne réagit pas et laisse Vanmarcke faire seul la jonction. Sous la banderole des 2 kilomètres, Cancellara répond à une nouvelle attaque de Van Avermaet mais ne fait pas la différence. Dans le dernier kilomètre, les quatre coureurs de tête se regardent comme des pistards et Vandenbergh lance le premier les hostilités. Van Avermaet fait la jonction sans que Cancellara ne s'emploie. A 250 mètres de la ligne, Cancellara lance le sprint et résiste au retour de Van Avermaet pour signer sa troisième victoire dans la Ronde Van Vlaanderen.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant