Tour de vis sur les aides au logement

le , mis à jour à 13:25
17
Tour de vis sur les aides au logement
Tour de vis sur les aides au logement

Aucune autre aide sociale n'a pris autant de place dans la vie des Français. Et pour cause : une famille sur cinq en bénéficie chaque mois. Dont une majorité se trouvent, selon la Cour des comptes, sous le seuil de pauvreté.

 

Et pourtant... Les 6,5 millions de Français (dont 800 000 étudiants) qui touchent les aides au logement vont devoir, encore un peu plus, se serrer la ceinture. Leur aide personnalisée au logement (APL), allocation de logement à caractère social (ALS) ou à caractère familial (ALF) sera amputée de 5 ¤ par mois. A l'année, le manque à gagner sera donc de 60 ¤, une somme loin d'être négligeable quand on sait que le montant moyen de l'APL tourne autour de 25 ¤ par mois.

 

 

Une coupe dans le budget de personnes souvent isolées qui s'appliquera dès le er octobre, comme l'a confirmé à notre journal Jacques Mézard, le ministre de la Cohésion des territoires, également en charge du logement. Un décret est même déjà prêt à être publié. Au beau milieu de l'été donc...

 

Faut-il y voir une stratégie pour passer en catimini une mesure impopulaire ? Halte là ! «Ça n'est pas le calendrier estival qui a guidé ce choix, c'est la réalité budgétaire», jure-t-on dans l'entourage du Premier ministre, Edouard Philippe. Avant de refaire le film des événements : «Tout s'est enchaîné, le rapport de la Cour des comptes rendu le 30 juin, la déclaration de politique générale, les annonces budgétaires de Darmanin...».

 

Une remise à plat du système

 

Anticipant déjà les critiques, l'actuel gouvernement renvoie la responsabilité de cette décision à son prédécesseur, sous le quinquennat Hollande, qui aurait même préparé cette mesure, sans l'annoncer. Une version vigoureusement démentie par Christian Eckert, ex-secrétaire d'Etat au Budget.

 

Pourquoi un tel tour de vis dans ces aides sociales ? Le gouvernement met en avant un trou de 140 M¤ dans la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • YesWeTax il y a 5 mois

    Bien dit surfer1 ! J'aime bien ta phrase

  • surfer1 il y a 5 mois

    A force de faire fuir "les riches" il faut bien un jour ou l'autre finir par taxer "les pauvres". Les socialistes et leurs amis ont l'obsession de l'égalité. Ce qu'il n'ont pas dit c'était que c'était une égalité réalisée par le bas : à défaut d'enrichir les pauvres on appauvrit les riches. Mais un pays sans riches finit par poser de très sérieux problèmes : matière taxable qui diminue, investissement insuffisant etc. La vision simpliste de l'économie de la gauche va finir par piquer les yeux.

  • dioptaze il y a 5 mois

    Heureusement que les Bitcoins gratuis sont là : http://cryptosrevolution.wixsite.com/beta

  • brunett3 il y a 5 mois

    5 euros pas mois c'est pas la mort sachant qu ils ont tous des forfaits téléphone et portable qui coutent bien plus cher tous les mois ....

  • 123car il y a 5 mois

    Bravo pour cette baisse !!! ce n'est pas aux contribuables de financer les etudiants mais a leur parents !!!

  • soulamer il y a 5 mois

    http://www.atlantico.fr/decryptage/bpi-investit-lourdement-dans-frais-fonctionnement-h16-2861975.html/page/0/1les économies c'est pas pour tout le monde édifaint article sur la bpi

  • sibile il y a 5 mois

    la location immobilière est si rentable que plus personne ne veut en faire

  • paspil il y a 5 mois

    tout ca pour financer la baisse de l'impot sur les grandes fortunes , deja qu 'avec les holdings ils payaient moins d'impot que le francais moyen ...

  • nono67 il y a 5 mois

    les français sont tellement drogués à l'argent public que même 5 euros en moins font scandale . Le sevrage est douloureux mais nécessaire !!

  • jmlhomme il y a 5 mois

    Evidemmment avec 35h de travail....ils travaillent encore trop pour se monter une maison comme faisaient tous les anciens..... moi je propose le mi temps et le doublement des Apl.....c'est beaucoup plus egalitariste.... Mais dans ce cas il faudra aussi double les 5 semaines de vacances....sinon on ne s'en sort pas....