Tour de France: Wiggins s'attendait à l'attaque de Nibali

le
0
SÉRÉNITÉ AFFICHÉE POUR BRADLEY WIGGINS
SÉRÉNITÉ AFFICHÉE POUR BRADLEY WIGGINS

BELLEGARDE-SUR-VALSERINE, Ain (Reuters) - Bradley Wiggins était serein mercredi à l'arrivée de la dixième étape du Tour de France gagnée par Thomas Voeckler, même si Vincenzo Nibali a tenté, en vain, de distancer le maillot jaune.

"Je ne suis pas inquiet. On savait ce qui nous attendait", a dit le Britannique.

"Dans tous les Tours de France c'est comme ça, le maillot jaune est attaqué. C'est d'ailleurs la seule solution pour le prendre. Et si ça n'arrivait pas, ce serait triste, non ?"

A vrai dire, le Team Sky a de nouveau parfaitement manoeuvré en demandant au seul Edvald Boasson Hagen de rouler dans le Grand Colombier, gardant en réserve Richie Porte et Michael Rogers.

Lesquels ne se sont pas affolés quand Nibali a attaqué à 40 kilomètres de l'arrivée, dans la descente.

"Je l'attendais, cette attaque. C'est normal puisqu'il attaque toujours dans les descentes mais il n'y avait pas à paniquer, parce qu'il était seul et il restait beaucoup de temps", a observé Wiggins.

"C'était difficile de le faire seul. Nibali et (Cadel) Evans sont ceux que nous contrôlons mais je ne mésestime personne. Un gars comme (Denis) Menchov est dangereux et il reste beaucoup de jours et de difficultés."

Puisque Wiggins répond présent, puisque son équipe est très forte, beaucoup désormais guettent un jour sans de l'Anglais pour espérer une course enfin différente.

"J'en ai connu un dans le Tour 2009. C'est vrai, ce fut le cas aussi dans la Vuelta l'an dernier. Je suis un être humain et je sais que ça peut arriver mais je ne veux pas y penser", a dit Wiggins.

"Je pense beaucoup plus à mes adversaires. Par exemple à Nibali qui est vraiment dangereux. Il a déjà gagné la Vuelta, a fini deuxième d'un Giro et il ne baissera pas les bras. Demain c'est très dur, c'est un test pour tout le monde."

Gilles Le Roc'h, édité par Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant