Tour de France : Wiggins réalise son rêve en remportant le Tour de France

le
0
Tour de France : Wiggins réalise son rêve en remportant le Tour de France
Tour de France : Wiggins réalise son rêve en remportant le Tour de France

Bradley Wigging, dans quel état d?esprit êtes vous après cette nouvelle victoire sur ce Tour de France 2012 ?
Je suis vraiment très heureux. J?ai réalisé un très bon chrono aujourd?hui. Je pense que je ne pouvais pas mieux terminer cette édition 2012 même s?il reste encore une étape ce dimanche. Je connaissais ce parcours. J?avais en effet effectué quelques reconnaissances avant Paris-Nice en mars dernier. Pour ma part, c?est vraiment un soulagement.

Comment avez-vous vécu les derniers kilomètres de cette étape ?
Il y a eu pas mal d?émotion durant ce chrono. Beaucoup de choses me sont passées par la tête lorsque je pédalais. J?ai bien évidemment eu une pensée pour mon père, décédé l?an dernier. Il était tout simplement un modèle pour moi. J?ai également beaucoup pensé à ma famille, ma femme et mes enfants, qui m?ont toujours soutenu dans mon combat. Depuis que j?ai débuté le vélo, je rêvais de remporter cette Grande Boucle. Je suis passé par de nombreuses épreuves avant d?en arriver là. Et aujourd?hui, je peux enfin le dire, j?ai gagné le Tour. Même s?il faudra se montrer prudent demain.

Malgré la pression, vous avez toujours répondu présent. Comment expliquez-vous cette réussite ?
Ces trois dernières semaines, j?ai beaucoup pensé à une chose : le cyclisme n?est que du sport. Il ne s?agit pas d?une question de vie ou de mort. Parfois, l?ambiance sur le Tour est telle que c?est de la folie. De temps en temps, avec la pression du public et des médias, je pense que l?on oublie le sens des priorités. Ce qui m?a aidé durant ces trois semaines, c?est de prendre du recul et de penser à autre chose. Ma famille m?a vraiment aidé dans ce sens.

« Le Tour est devenu plus humain »

Vous allez être le premier Britannique à remporter le Tour de France. Avez-vous une idée de l?impact de cette victoire dans votre pays ?
Je n?image pas encore ce que représente cette victoire. Ici, on vit dans une bulle. Nous sommes un peu coupés du monde. Malgré tout, j?ai pu en prendre conscience via le réseau Twitter où quelques informations ont déjà été filtrées. J?ai eu des messages qui dépassent le cadre du sport. J?ai reçu un message de Joey Barton (joueur des Queens Park Rangers). C?est très bizarre ! Surtout quand on connait le personnage.

Le Tour a désormais rendu son verdict. Pouvez-vous à présent nous parler des relations que vous avez pu avoir avec Christopher Froome (deuxième au classement général) ?
J?ai l?impression que tout le monde souhaite en faire une histoire. Néanmoins, la réalité est tout autre. Tout s?est toujours très bien passé entre nous. Nous avons encore mangé ensemble ce midi avant l?étape. Il n?y a jamais eu de tension entre nous. Je pense que notre réussite commune vient du fait que l?on s?entend très bien. Peut-être que l?année prochaine ce sera le tour de Chris d?être en jaune

Certains observateurs jugent cette édition 2012 ennuyeuse ? Qu?avez-vous à leur répondre?
Certaines personnes m?ont en effet critiqué en me disant que « j?aurais pu attaquer là ou j?aurais pu faire une journée à la Pantani ». Je pense que le cyclisme actuel a changé. Attaquer devient de plus en plus difficile. Le Tour est peut-être devenu plus humain. Les gens veulent voir des échappés de 200 kilomètres en haute montagne, mais il faut être réaliste. Dans les années 90, on a pu voir les épopées de Virenque. Mais désormais ce temps est révolu. A l?heure actuelle, nous ne pouvons pas monter les cols à plus de 450 watts. C?est désormais impossible d?aller plus vite. Sauf si on a 2 ou 3 litres de sang en plus (sourire). Ceux qui trouvent cette édition 2012 a été ennuyeuse sont aussi ceux qui disent que tout le monde est dopé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant