Tour de France: Thomas Voeckler s'impose, Cadel Evans s'effondre

le
0
NOUVELLE VICTOIRE D'ÉTAPE ET MAILLOT À POIS POUR THOMAS VOECKLER
NOUVELLE VICTOIRE D'ÉTAPE ET MAILLOT À POIS POUR THOMAS VOECKLER

par Gilles Le Roc'h

BAGNERES-DE-LUCHON, Haute-Garonne (Reuters) - Le Français Thomas Voeckler a fait coup double dans la seizième étape du Tour de France en remportant sa deuxième victoire et en endossant le maillot à pois du meilleur grimpeur, au terme d'une journée fatale à Cadel Evans.

Dans cette étape des Pyrénées enchaînant les cols mythiques de l'Aubisque, du Tourmalet, d'Aspin et de Peyresourde, il était évident que les hommes forts du Tour n'allaient pas forcément prendre de risques.

L'étape de jeudi, avec l'arrivée au sommet de Peyragudes, s'y prêtera bien davantage. Mais ce parcours, avec le premier coup de chaleur, pouvait être fatal à n'importe qui.

Confirmant les difficultés déjà connues dans ce Tour, Cadel Evans, distancé une première fois dans le col d'Aspin puis définitivement dans celui de Peyresourde, a payé la note.

Personne ne s'attendait à ce que l'Australien, vainqueur l'année dernière, souffre à ce point dans une étape qui fut linéaire pour Bradley Wiggins et ses adversaires jusqu'à la moitié de la montée de Peyresourde.

Son adversaire direct pour le podium, l'Italien Vincenzo Nibali a compris que son rival souffrait dans le col d'Aspin et a ordonné sa mise à mort en demandant à Ivan Basso d'accélérer dans le dernier col.

L'allure progressait et quand il entendit que Cadel Evans avait été distancé et se trouvait à la dérive, le Sicilien attaqua, haussa le ton, travailla pour creuser l'écart. Seuls Christopher Froome et Bradley Wiggins purent le suivre.

Loin derrière Thomas Voeckler, le podium du Tour s'est donc présenté groupé à Bagnères-de-Luchon, devançant un groupe composé notamment de Tejay Van Garderen, Jürgen Van den Broeck et Haimar Zubeldia de 58 secondes. Le Français Pierre Rolland et Janez Brajkovic pointaient à 1'39", Thibaut Pinot de 2'54" et Cadel Evans, entouré de deux équipiers, à 4'47".

VOECKLER ASSOME KESSIAKOFF

Durant le protocole, la voix cassée, Thomas Voeckler a raconté à l'envi le déroulement d'une journée de rêve, lancée peu après le départ de Pau par la formation d'une échappée de 38 coureurs.

Il avait transformé sur le terrain sa prédiction du matin.

"Je vais faire en fonction de mes jambes du jour, disait-il avant le départ. J'ai en tête le maillot à pois mais je ne vais pas attaquer dans le dernier col, ce n'est pas comme ça que je peux marquer des points."

Un maillot à pois qu'il avait porté après sa victoire à Bellegarde-sur-Valsérine, avant de le céder au Suédois Fredrik Kessiakoff. Les deux hommes se sont retrouvés pour une explication qui n'a pas décidé du meilleur grimpeur du Tour mais a nettement inversé la tendance.

"Dès l'instant où je me suis trouvé devant, l'objectif a été le maillot à pois et j'ai pris chaque col comme une course", a dit Voeckler.

"J'ai donc disputé quatre courses aujourd'hui."

Au sommet d'Aubisque, il a sprinté pour devancer Kessiakoff puis l'a poussé à la rupture en insistant dans le Tourmalet, dans le sillage de Dan Martin qui avait accéléré et fait exploser le groupe de tête.

Voeckler a alors commencé sa chevauchée, franchissant le sommet du Tourmalet et d'Aspin avec Brice Feillu puis Peyresourde seul, avant de dévaler vers Bagnères-de-Luchon, où il s'était déjà imposé en 2010.

"Compte tenu des gens qui étaient avec moi dans l'échappée, ce n'est pas la plus belle de mes victoires, mais je suis très fier de ce que j'ai fait", a-t-il souligné.

"C'est le vélo comme j'aime, comme celui que je voyais à la télévision quand j'étais jeune. Cette étape, j'en connaissais chaque parcelle par coeur... Désormais, j'ai le maillot à pois sur les épaules mais ce n'est pas fini. J'ai quatre points d'avance sur Kessiakoff et il reste encore pas mal de cols à franchir."

"Je peux juste dire que le Tour, pour moi, sera fini jeudi soir. Et j'espère que je vais rouler jusqu'à Paris avec le maillot sur le dos."

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant