Tour de France : Thomas Voeckler ne pensait pas à la gagne

le
0

Thomas Voeckler a été l'un des grands animateurs de cette journée de vélo entre Granville et Angers, lundi sur la Grande Boucle. Pour avoir redonné du souffle à cette étape, le Français a reçu le prix de le combativité.

Parti en contre pour tenter de retrouver Armindo Fonseca, Thomas Voeckler a expliqué son choix, surprenant sur l'instant, mais qui s'est avéré bénéfique pour une course rendue ennuyeuse par le peloton, lundi lors de la troisième étape du Tour de France. « y a eu un gros temps mort pendant les deux tiers de l’étape et c’est vrai que c’était un petit peu ennuyeux pour tout le monde : coureurs, suiveurs et spectateurs. J’ai eu envie de mettre un petit coup de folie, un petit coup de panache sans pour autant... Je mentirais si je disais que j’ai pensé la victoire, assurait le coureur Direct Energie sur la ligne d'arrivée à Angers. Mais il faut aussi se faire plaisir parfois. Ça ne pénalisait pas Bryan, notre sprinteur, dans la mesure où je ne lui suis pas utile dans le final. Je ne vois pas pourquoi on serait toujours obligé d’attendre dans le peloton. » Le Français a finalement été désigné combatif du jour.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant