Tour de France: Rémy Di Grégorio visé par une enquête

le
1
LE FRANÇAIS RÉMY DI GRÉGORIO EN GARDE À VUE
LE FRANÇAIS RÉMY DI GRÉGORIO EN GARDE À VUE

BEAUNE, Côte-d'Or (Reuters) - Le coureur cycliste français Rémy Di Grégorio et deux autres personnes ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête sur un trafic présumé de produits dopants, a déclaré mardi le procureur de Marseille, Jacques Dallest.

Le coureur de l'équipe Cofidis, qui participait au Tour de France, a été interpellé lundi soir à l'hôtel de son équipe, à Bourg-en-Bresse (Ain). Sa formation a annoncé sa suspension immédiate à titre conservatoire.

Deux autres personnes "se disant naturopathes" sont en garde à vue dans le cadre de cette enquête confiée à la juge d'instruction Annaïck Le Goff, magistrat au pôle santé publique à Marseille, précise Jacques Dallest dans un communiqué. "Une des personnes mises en cause transportait dans son véhicule des produits dont la nature reste à déterminer", dit le texte.

Rémy Di Grégorio et les deux autres personnes interpellées sont visés par six chefs d'accusations relevant du trafic de produits dopants, pour lesquels la peine maximale encourue est de sept années de prison et 150.000 euros d'amende. Tous trois sont désormais en garde à vue à Marseille, où le coureur cycliste a été transféré dans la journée.

Cette enquête fait suite à une information judiciaire ouverte le 28 juin 2011 sur des présomptions de trafic de produits dopants. Rémy Di Grégorio évoluait alors au sein de la formation kazakhe Astana.

La police s'est par ailleurs présentée à l'hôtel de son actuelle équipe, Cofidis, mardi matin. Deux perquisitions ont été menées à Marseille, a précisé la gendarmerie.

Dans un communiqué, Cofidis a annoncé la suspension du coureur de 26 ans. "Les soupçons qui pèsent sur (lui) nous amènent à appliquer de manière stricte et immédiate les sanctions en vigueur dans notre équipe concernant la violation des règles d'éthique", dit le texte.

"Rémy Di Grégorio est donc suspendu, dès à présent, à titre conservatoire dans l'attente de plus amples informations concernant la réalité des faits qui lui sont reprochés."

Cofidis ajoute qu'il sera exclu définitivement si l'enquête venir à établir des faits de dopage.

Rémy de Grégorio est considéré comme un des grimpeurs les plus prometteurs du cyclisme français. Il a fait partie des équipes Française des Jeux et Astana avant de rejoindre Cofidis cette année.

Vainqueur de la septième étape de Paris-Nice l'an dernier, il a gagné cette année la troisième étape du Tour des Asturies dont il a pris la troisième place au classement général final.

Il occupait la 35e place au classement général du Tour de France à 18 minutes du premier, le Britannique Bradley Wiggins.

Grégory Blachier, avec Nicolas Bertin à Paris et François Revilla à Marseille, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • peggy111 le mardi 10 juil 2012 à 17:22

    bizar juste avant la montagne