Tour de France : Pour une fois, Cavendish a été patient

le
0
Tour de France : Pour une fois, Cavendish a été patient
Tour de France : Pour une fois, Cavendish a été patient

Vainqueur de la septième étape du Tour de France, à Fougères, Mark Cavendish s'est félicité d'avoir été patient pendant le sprint, alors qu'il s'était précipité de ceux remportés par André Greipel, en Zélande et à Amiens.

« Les deux derniers sprints (en Zélande et à Amiens, avec les succès de Greipel, ndlr) ne s'étaient pas bien passés. J'étais trop anxieux, j'avais lancé mon sprint trop tôt. Aujourd'hui il fallait vaincre mon impatience. J'ai attendu très, voire trop longtemps. J'ai dû éviter des coureurs pour remonter vers l'avant. Ensuite, j'ai eu peur qu'André me pousse vers les barricades mais André est un gentleman, il a sprinté droit. Et ma puissance a fait le reste. Gagner un sprint dépend surtout du moment choisi pour le lancer. Et c'est une donnée qui n'est pas simple quand on voit le chaos qui règne dans les sprints en ce moment. Je n'avais plus gagné depuis deux ans sur le Tour. C'est donc un sentiment génial. Aujourd'hui, ma femme et ma fille étaient sur la ligne: cela ajoute à mon bonheur », a réagi Mark Cavendish à l’arrivée de la septième étape du Tour de France, selon des propos relatés par l’AFP.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant