Tour de France: Peter Sagan le nouvel homme vert

le
0
PETER SAGAN RAFLE LA TROISIÈME PLACE DU PODIUM
PETER SAGAN RAFLE LA TROISIÈME PLACE DU PODIUM

par Gilles Le Roc'h

PARIS (Reuters) - Pour la deuxième année consécutive, Peter Sagan s'est adjugé le classement par points du Tour de France et promet, à 23 ans, de devenir un abonné du maillot vert comme le fut Eric Zabel, lauréat à six reprises consécutives dans les années 90.

S'il n'a gagné qu'une seule étape, la 7e entre Montpellier et Albi, le Slovaque a tiré le maximum de qualités athlétiques que ses rivaux n'ont pas.

En vitesse pure, il semble encore en dessous des meilleurs mondiaux, les Allemands Marcel Kittel (Argos-Shimano) et Andre Greipel (Lotto-Belisol) et le Britannique Mark Cavendish (Omega Pharma-Quick Step), mais il les talonne et marque de toute façon des points à chaque arrivée massive.

Il leur est nettement supérieur dans les côtes et s'ingénie À casser leurs espoirs.

C'est en demandant à ses équipiers de durcir la course dans les côtes de la 7e étape qu'il eut, déjà, course gagnée pour ce maillot vert, tous ses rivaux directs ayant été distancés.

Ce jour-là, il a également effacé le retard pris dans la chute massive de Bastia dans laquelle il s'est relevé le dos endolori.

"La première semaine n'a pas été bonne pour moi. Ma chute initiale m'a handicapé toute la première semaine, ce qui explique mes nombreuses places de 2e et 3e là où j'espérais l'emporter", dit-il.

LE RECORD DE ZABEL

"J'ai chaque fois terminé derrière les purs sprinters dans les étapes dédiées à des arrivées massives. J'ai dû aussi disputer des étapes de montagne avec le frein à main mais j'ai bien fini. Le Tour a donc été plus dur que celui de 2012".

"J'étais sûrement mieux préparé car je connaissais après ma première expérience les secrets du Tour de France. Mais cette chute ne m'a pas permis d'apprécier autant. Néanmoins, je ne peux qu'être satisfait car j'avais annoncé que mon objectif était le maillot vert et je le remporte."

Peter Sagan, suivi par de très nombreux compatriotes sur le bord des routes, a conquis de nouveaux admirateurs. "C'est un très grand champion qui ne se contente pas de ce qu'il a", dit Marc Madiot, le manager de l'équipe FDJ.fr.

"Je le vois se battre tous les jours, tenter des coups. Je le trouve admirable."

Sean Kelly, quatre fois maillot vert dans sa carrière, se retrouve volontiers dans le tempérament et les qualités de Sagan et le voit régner très prochainement sur les classiques ou les courses par étape d'une semaine.

Baden Cooke, maillot vert en 2003, le voit battre le record de Zabel. Et le public adore ses démonstrations de joie, notamment quand il passe la ligne d'arrivée le vélo dressé sur la roue arrière comme au sommet du Semnoz.

"Je suis très, très content. Peut-être plus encore que l'an passé, j'avais obtenu un résultat un peu meilleur avec trois victoires d'étapes contre une cette année, en plus du maillot vert mais on ne peut pas chaque année répéter le même scénario", dit-il.

"Pour ce qui est du record, je préfère voir année après année, plutôt que de me fixer ce genre d'objectif à long terme. Cette fois, j'étais venu avec comme but prioritaire de gagner le classement par points mais les prochaines années, en fonction de divers paramètres, les objectifs peuvent être différents."

Edité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant