Tour de France: Peter Sagan fait déjà peur

le
0
Tour de France: Peter Sagan fait déjà peur
Tour de France: Peter Sagan fait déjà peur

SERAING, Belgique (Reuters) - Peter Sagan n'a pas failli à sa réputation de nouvelle terreur du cyclisme en faisant dimanche à Seraing une entrée tonitruante dès la première étape de son premier Tour de France.

Le Slovaque n'a que 22 ans mais déjà un palmarès à faire des envieux et a démontré dans la côte qui concluait le tracé, sur les hauteurs de Liège, qu'il avait la malice de ses ambitions.

Dans le dernier kilomètre et demi, il a suivi le train de Fabian Cancellara et a coiffé le maillot jaune sur le poteau.

Cette victoire s'apparente à un coup tactique de vieux briscard alors que Sagan est le plus jeune vainqueur d'étape depuis Lance Armstrong, en 1993.

Mais le coureur de Liquigas, auquel le Suisse avait fait signe de prendre le relais dans la côte, s'en est défendu.

"Depuis ce matin, on s'était dit avec mes directeurs sportifs que l'homme à suivre ce serait Cancellara", a-t-il dit. "Dans le final, il allait tellement vite que je n'ai pas pu prendre les relais. J'ai pu passer seulement dans la dernière ligne droite."

Cancellara a fait preuve d'autant de panache après la course que dans la côte de Seraing, où il défendait le maillot jaune acquis la veille dans le prologue, expliquant qu'au vu du CV déjà riche de son jeune rival, la défaite était moins amère.

Les chiffres lui donnent raison.

Sagan, ancien champion d'Europe de VTT, compte déjà 14 victoires cette saison, dont cinq étapes du Tour de Californie et quatre du Tour de Suisse.

Révélé il y a deux ans sur Paris-Nice où, à tout juste vingt ans, il gagnait déjà deux étapes en puncheur, il totalise 37 succès depuis le début de sa carrière.

Comme sur le Tour de France cette année, il avait marqué les esprits l'an dernier sur la Vuelta, pour son premier grand tour.

En Espagne, Sagan remporte trois étapes et d'aucuns voient depuis lors en ce jeune Slovaque aux yeux clairs le prochain Lance Armstrong, septuple vainqueur du Tour de France.

"Si ça pouvait être vrai", a-t-il souri après sa victoire.

"Je suis encore au début de ma carrière, on va voir ce qu'il va se passer", a-t-il dit, expliquant devoir s'habituer au décorum sans égal du Tour de France: "Je sens que c'est une course pas comme les autres, on le voit avec le public au bord de la route, les médias à l'arrivée, la vitesse."

"On ressent dans le peloton qu'il y a plus de stress, plus de tension. Mais j'ai encore 19 étapes pour m'habituer", a-t-il conclu après avoir pour le moins réussi son initiation.

Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant