Tour de France: n'oubliez pas Valverde, prévient son manager

le
0
Tour de France: n'oubliez pas Valverde, prévient son manager
Tour de France: n'oubliez pas Valverde, prévient son manager

BOULOGNE-SUR-MER, Pas-de-Calais (Reuters) - Engagé sur le Tour de France pour la première fois depuis 2008, Alejandro Valverde, de retour après deux ans de suspension pour dopage, est un prétendant à ne pas négliger, estime son manager chez Movistar, Yvon Ledanois.

L'Espagnol est rarement cité parmi les favoris de l'édition 2012 dont le scénario est pour beaucoup d'observateurs réduit à un duel annoncé entre le vainqueur 2011, Cadel Evans, et le Britannique Bradley Wiggins.

"Tout le monde dit que c'est une course fermée à cause de l'importance des contre-la-montre mais je n'en suis pas si sûr. Au contraire, cela va être un Tour de France très ouvert", a dit Yvon Ledanois à Reuters mardi, avant le départ de la troisième étape.

Le manager de l'Espagnol assure que le film de la course pourrait ne pas être celui que tout le monde a déjà écrit.

"Sans faire offense à Cadel, je pense que le poids de la course repose entièrement sur les épaules du Team Sky (l'équipe de Wiggins, ndlr) et je ne pense pas qu'ils seront aussi forts qu'ils l'ont été cette saison, comme dans le Dauphiné par exemple", a-t-il dit.

"Leur rivalité est une bonne nouvelle pour les autres équipes parce qu'ils vont s'observer. Et laquelle prendra la responsabilité de partir en chasse si un autre prétendant s'échappe ? Mon pari, c'est qu'ils ne vont pas bouger ou réagiront trop tard."

Le patron de Movistar va même plus loin, envisageant un "alliance" contre Evans et Wiggins entre les équipes ne possédant pas de spécialiste du contre-la-montre, les 101,4 km d'épreuves chronométrées étant une des raisons de croire en leur duel.

"Valverde n'est pas un fantastique spécialiste du contre-la-montre ni un pur grimpeur. Mais plusieurs autres prétendants ont le même profil et s'ils unissent leurs forces, je suis convaincu qu'on va avoir une grosse surprise", a dit Ledanois.

Il estime, au final, que le Tour pourrait n'être décidé ni par les chronos ni dans la montagne, comme tout le monde s'y attend.

"Les autres étapes comme la huitième jusqu'à Porrentruy sont bien plus difficiles que la plupart ne le pensent", a-t-il prévenu, ajoutant qu'elle convenait bien à son champion.

Vainqueur du Tour d'Espagne 2009, Valverde a fini sixième du Tour en 2007 et huitième en 2008. Il a remporté deux étapes et porté le maillot jaune deux jours durant.

Chez Movistar, il dispose d'une équipe solide au sein de laquelle il côtoie notamment le lauréat du Tour de Suisse Rui Costa.

Depuis son retour à la compétition, l'Espagnol de 32 ans a gagné le Tour d'Andalousie et une étape de Paris-Nice, qu'il a fini à la troisième place.

"Alejandro ne fait peut-être pas sa meilleure saison mais il est prêt. Il est en grande forme et dans le Tour de Suisse, peu de coureurs ont pu suivre quand il a pris les relais en montagne pour Costa", a souligné Ledanois.

Gilles Le Roc'h, édité par Gregory Blachier et Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant