Tour de France: mission accomplie pour Peter Sagan

le
0
PETER SAGAN REND HOMMAGE À SON ÉQUIPE
PETER SAGAN REND HOMMAGE À SON ÉQUIPE

ALBI, Tarn (Reuters) - Peter Sagan a fait le ménage au cours de la septième étape du Tour de France qu'il a gagnée à Albi après avoir demandé à ses équipiers de durcir la course et d'éliminer ses rivaux.

Rapide au sprint - bien que souvent battu par Mark Cavendish ou Andre Greipel -, le Slovaque est surtout un coureur complet, rappelant par bien des aspects l'Irlandais Sean Kelly.

Soutenu par son père et son oncle venus en France, il est capable de franchir des cols en compagnie des meilleurs et c'est cette qualité qu'il a exploitée entre Montpellier et Albi pour faire le vide et repousser André Greipel a près de 100 points au classement pour le maillot vert.

"L'équipe Cannondale a été fantastique", a-t-il dit après son arrivée victorieuse.

"J'ai lu beaucoup de critiques sur internet concernant mes équipiers à qui il était reproché d'être incapables de m'emmener les sprints. Moi je le sais depuis le départ et là, elle a donné sa réponse."

"Nous avions prévu de tout faire pour que je marque les vingt points du sprint intermédiaire mais après ce coup de force réussi, mes équipiers m'ont dit qu'il fallait insister jusqu'à Albi. Les autres coureurs venaient me demander ce que je faisais, qu'il restait près de 100 kilomètres mais nous n'avons rien cédé."

Compte tenu du travail de ses camarades, Peter Sagan se devait de gagner. Puisque ses adversaires dans l'emballement final étaient John Degenkolb et Daniele Bennati, l'issue ne faisait pas de doute.

"Je suis très content, c'est pour ça qu'en franchissant la ligne d'arrivée, j'ai montré la marque Cannondale sur mon maillot plutôt que de le fêter comme je le fais souvent", a-t-il souligné.

"Maintenant je dois me dire que le Tour ne fait que débuter. Il reste 14 étapes. C'est beaucoup de temps et de kilomètres et c'est difficile de mettre en place une stratégie."

"Des coureurs peuvent tomber, moi aussi. Je vais donc vivre au jour le jour. Et je peux très bien aller dans une échappée et bien sûr prendre ma chance dans les sprints."

Gilles Le Roc'h, édité par Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant