Tour de France: les sprinteurs à nouveau appelés à régner

le
0
Tour de France: les sprinteurs à nouveau appelés à régner
Tour de France: les sprinteurs à nouveau appelés à régner

ROUEN, Seine-Maritime (Reuters) - Le Tour de France emprunte jeudi les routes du Tour de Picardie pour une grande étape de plaine entre Rouen (Seine-Maritime) et Saint-Quentin (Aisne) qui pourrait annoncer la revanche de Mark Cavendish, pris dans une chute mercredi.

Au bout de ces 196,5 km qui ne présentent aucune difficulté majeure, les sprinteurs seront sans aucun doute encore à la bagarre.

Saint-Quentin a déjà accueilli à deux reprises l'arrivée du Tour. La première, en 1938, avait couronné Félicien Vervaecke, plutôt homme à se distinguer dans la montagne.

Mais la plus récente, il y a tout juste six ans, annonce ce que tout le monde attend jeudi, le triomphe d'un finisseur.

En 2006, Robbie McEwen y remportait une de ses 12 victoires d'étape sur le Tour, dont trois dans cette édition qui allait le voir gagner le maillot vert.

Ce signe pourrait inspirer les combattants du sprint, d'autant que l'étape de mercredi s'est conclue sur la lourde chute de Mark Cavendish, qui a perdu un terrain précieux au classement par points.

Le Britannique, qui a fini loin de la tête, serait bien inspiré d'imposer sa loi s'il veut encore espérer se parer de la tunique verte à l'arrivée aux Champs-Elysées.

Il faudra néanmoins qu'il ait récupéré. Si les plaies et les bosses dont il a souffert sur la route de Rouen ne l'empêcheront pas de s'aligner, le traumatisme d'une chute à grande vitesse pourrait enrayer quelque peu sa mécanique de précision.

Il lui faudra sans doute, aussi, un peu plus de soutien qu'il n'en a eu depuis le début de la course, son Team Sky privilégiant pour l'heure - sans pour autant y parvenir à chaque fois - la protection de Bradley Wiggins, favori pour finir en jaune à Paris.

Quel que soit son dénouement, l'étape permettra à l'édition 2012 de poursuivre le voyage dans la tradition du vélo, après avoir traversé les Ardennes où se disputent quelques unes des plus belles classiques.

Saint-Quentin a une longue tradition de cyclisme. David Millar, Jeremy Hunt ou Florent Brard, champion de France en 2006, y a notamment été formés. La ville a même pu se targuer d'avoir une équipe professionnelle entre 1999 et 2004.

Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant