Tour de France : les Français, mention très bien aux animateurs numéro 1

le
0
L'abnégation de Jean-Christophe Péraud (AG2R) et de Thibaut Pinot (FDJ.fr), toujours aux avant-postes.
L'abnégation de Jean-Christophe Péraud (AG2R) et de Thibaut Pinot (FDJ.fr), toujours aux avant-postes.

L'an passé, au cours du Tour du centenaire, il avait fallu attendre la 18e étape pour voir un Français l'emporter. Ce jour-là, Christophe Riblon s'était imposé à l'abnégation, au cours d'une journée dantesque, où les coureurs avaient gravi à deux reprises L'Alpe-d'Huez. Le coureur d'AG2R avait permis aux Français de figurer dans un palmarès qui leur échappait jusque-là. Un an plus tard, les tricolores sont partout : deux victoires d'étape (Kadri, Gallopin), un jour en jaune (Gallopin), une course acharnée pour le top 10 du général, de nombreuses échappées et même des places d'honneur dans les sprints. Retour sur une édition où les Français ont joué tous les rôles, sauf celui de figurant. Pinot, Bardet et Péraud, le trio magique Jean-Christophe Péraud (AG2R) qui s'accroche à la roue de Vincenzo Nibali, Thibaut Pinot (FDJ.fr) et Romain Bardet (AG2R) qui s'arrachent jusqu'à la ligne d'arrivée : ce trio-là s'est fait une place parmi les coureurs que l'on respecte. Tous les trois, parfois seuls, souvent ensemble, ont animé les étapes de haute montagne. Premier tir groupé ? L'ascension de la Planche des Belles-Filles où ils sont quatre Français à arriver dans les dix premiers (avec Tony Gallopin). Romain Bardet en profite alors pour revêtir le maillot blanc de meilleur...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant