Tour de France : Le président de l'UCI dénonce " les attaques dégoûtantes " contre Froome

le
0
Tour de France : Le président de l'UCI dénonce " les attaques dégoûtantes " contre Froome
Tour de France : Le président de l'UCI dénonce " les attaques dégoûtantes " contre Froome

Dans une interview à l'AFP, le président de l'UCI Brian Cockson a dénoncé les incidents dont a été victime Chris Froome sur le bord des routes du Tour de France, et estime que l'état de fatigue dans lequel ont terminé les coureurs est très bon signe.

De l’urine, de la bière, un crachat, un bras d’honneur... Chris Froome a vécu un Tour de France délicat au point de vue de sa relation avec le public. Régulièrement traité de « dopé » sur les bords des routes, le Britannique a certes remporté le Tour de France sur le vélo, mais pas dans les cœurs. Cette attitude d’une (infime) partie des spectateurs de la Grande Boucle a choqué Brian Cockson, le président de l’UCI, qui a donné une interview à l’AFP. « Je crois que Chris a été la cible d'agressions assez dégoûtantes de la part d'une petit nombre de personnes. Ces dernières années, je suis devenu de plus en plus inquiet à cause des spectateurs qui courent sur le bord de la route, qui poussent les cyclistes, etc. On a atteint un point vraiment préoccupant ».

Ce qui a réjoui le président de l’UCI, c’est en revanche l’état de fatigue dans lequel ont terminé les 160 coureurs du Tour de France. « Je pense que nous avons vu certains coureurs du dernier Tour de France très fatigués et l'une des causes est, selon moi, l'efficacité accrue des contrôles antidopage ». Un très bon signe, en espérant qu’il ne soit pas terni dans les prochaines semaines avec l’annonce d’un ou plusieurs contrôles positifs...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant