Tour de France: le jour le plus long et le plus ouvert

le
0
LA 12E ÉTAPE DU TOUR DE FRANCE
LA 12E ÉTAPE DU TOUR DE FRANCE

SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE, Savoie (Reuters) - Grimpeurs, sprinteurs, puncheurs : il y en aura pour tout le monde vendredi dans la douzième étape du Tour de France entre Saint-Jean-de-Maurienne et Annonay Davézieux, sans doute la plus hétéroclite du parcours.

Deux cols de catégorie 1 ouvriront cette étape de 226 km, la plus longue cette année, qui compte également un sprint intermédiaire avec des points à prendre pour le maillot vert et une arrivée sur une bosse.

Au lendemain d'une étape alpine éprouvante qui a notamment coûté cher à Cadel Evans, renvoyé à 3'26" de Bradley Wiggins au classement général, les favoris seront peut-être tentés de souffler un peu.

Après les avoir confrontés au col du Grand Cucheron - 12,5 km d'ascension à 6,5% de pente moyenne - puis à celui du Granier - 9,7 kilomètres à 8,6% - l'étape s'aplanira un peu.

De quoi se réfugier derrière ses équipiers pour récupérer.

Le profil de l'étape paraît donc dessiné pour d'éventuels échappés, puisqu'après une semaine triste parce que régulée par les équipes de sprinteurs, les baroudeurs ont enfin eu la parole dans ce Tour.

La sélection se fera sans doute dès les deux premiers sommets en ce qui concerne les sprinteurs, qui devront tenir jusqu'au kilomètre 153 s'ils veulent glaner quelque bonus dans la chasse au maillot vert.

Si un groupe parvient à prendre les devants à la sortie des cols, la côte d'Ardoix, une montée placée à moins de vingt kilomètres de l'arrivée, sera peut-être le juge de paix.

Il faudra encore de bonnes jambes pour la franchir et elle dira sans doute qui sera en mesure d'être le premier à s'imposer à Annonay, où jamais une étape du Tour n'est arrivée.

Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant