Tour de France: le dopage mécanique fait tourner les pédales et les têtes

le
0
Tour de France: le dopage mécanique fait tourner les pédales et les têtes
Tour de France: le dopage mécanique fait tourner les pédales et les têtes

Fantasme ou réalité, le spectre du dopage mécanique et des vélos truqués a fait irruption dans le Tour de France après la performance du maillot jaune britannique Chris Froome, mardi dans La Pierre-Saint-Martin, un numéro dont la probité a été parfois mise en doute.Par dopage mécanique, on entend généralement une aide illicite à la performance via un moteur (ou batterie) miniaturisé placé dans les tubes du vélo ou un système d'entraînement au niveau des roues.LES FAITSLe rapport de la commission d'enquête sur le cyclisme (CIRC) a réactualisé le sujet en début d'année. Sans que les soupçons de plusieurs intervenants soient étayés par des preuves."Diverses tentatives d'infraction au règlement technique ont été rapportées à la commission, y compris l'utilisation de moteurs cachés dans les cadres. Ce problème en particulier est pris au sérieux, surtout par les meilleurs coureurs, et n'a pas été décrit comme un phénomène isolé", écrit la CIRC.Le danger, cependant, a été jugé assez crédible par l'Union cycliste internationale (UCI) pour qu'elle diligente des contrôles techniques de vélos. Entre autres, à Paris-Nice, à Milan-Sanremo et au Giro, mais en nombre très limité.Avant le départ du Tour, le directeur de l'épreuve Christian Prudhomme avait déclaré à l'AFP "ne pas être préoccupé". Mais il avait ajouté aussitôt: "J'ai vu avec plaisir arriver les contrôles sur les vélos. Il y aura (sur le Tour) des contrôles aléatoires et, je l'espère, fréquents."Pour l'heure, ces vérifications ont été menées seulement à trois reprises (2e, 8e et 9e étapes) et ont porté sur 19 vélos de 8 équipes différentes.Aucun contrôle n'a été effectué mardi à La Pierre-Saint-Martin et l'ex-maillot jaune Cédric Vasseur l'a ouvertement regretté.LES IMPRESSIONS"On a l'impression que le vélo pédale tout seul", a relevé le lendemain l'ancien coureur, idéalement placé sur le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant