Tour de France : Jacky Maillot, comme un médecin de famille

le , mis à jour à 08:06
0
Tour de France : Jacky Maillot, comme un médecin de famille
Tour de France : Jacky Maillot, comme un médecin de famille

C'est une belle histoire, un joli clin d'oeil du destin. Jacky Maillot, l'actuel médecin de la FDJ, possède un lien fort avec Thibaut Pinot, le leadeur de l'équipe, mais surtout unique avec Arthur Vichot, un de ses coéquipiers. Le 26 novembre 1988, alors jeune interne en stage en gynécologie, il accouche Marie-Paule, la mère de celui qui, vingt-sept ans plus tard, décrochera un deuxième titre de champion de France sur route. « Un de mes meilleurs amis était marié à la soeur de la maman d'Arthur », explique, en souriant, Maillot. Le temps a passé. Le médecin a perdu de vue le futur coureur avant de le recroiser quinze ans plus tard, dans son cabinet de Besançon. « Il savait que je l'avais mis au monde, c'était très étonnant », remarque le praticien arrivé cette saison à la FDJ après neuf années chez Cofidis. Sans posséder de liens aussi singuliers avec Pinot, Maillot, 55 ans, a noué une relation à part avec celui qui habitait à 8 km de chez lui et cherchait un médecin du sport à ses débuts. « On a bien accroché, on avait une confiance mutuelle », détaille Maillot.

Le sommeil de Pinot à l'étude

Voilà pourquoi le médecin n'a « pas hésité trop longtemps » quand Marc Madiot lui a proposé de prendre la suite du docteur Gérard Guillaume. A la FDJ, Maillot a deux axes : éthique et diététique. Il s'est adjoint les services d'un diététicien (Denis Riché) et d'un posturologue (Marc Retali). Pour aider au mieux Pinot, il poursuit notamment un travail sur la qualité de sa nutrition amorcé au lendemain du Tour 2013 où le coureur, malade, avait abandonné. Entre les deux hommes, « une complicité mais pas de complaisance », assure le médecin.

De façon générale, Maillot estime que l'éthique dans une équipe cycliste est liée aux compétences proposées aux coureurs. « S'ils en trouvent beaucoup, il y a moins de risques de dérive », assure-t-il. Si la cryothérapie corps entier, chère à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant