Tour de France : Froome se méfie des Movistar

le
0

Prudent depuis le départ du Tour de France, Chris Froome a avoué en garder un peu sous la pédale. Le leader de la formation Sky se méfie des rivaux de chez Movistar.

La Movistar joue au jeu du chat et de la souris avec Chris Froome depuis le départ de la 103e édition de la Grand Boucle. La formation espagnole a décidé de ne pas réitérer les erreurs du passé, et attendre patiemment que l'équipe de Chris Froome ne prennent les choses en main dans le peloton. A plusieurs reprises, déjà, les coéquipiers de Nairo Quintana ont imprimé un train d'enfer en tête de peloton, parvenant même à décrocher le kényan blanc le temps d'un instant. Pour la seconde étape pyrénéenne, Chris Froome s'attend à souffrir, une fois de plus. « Nous avons un très gros weekend et une course difficile qui arrive, déclarait-il après la septième étape, vendredi. Il y aura des jambes lourdes comme aujourd'hui, et ce n'était pas un jour facile». Longtemps, le leader de la formation Sky s'est interrogé sur les intentions des Movitar, emmenés par Nairo Quintana et Alejandro Valverde. « Movistar a installé un train d'enfer, ensuite nous avons contrôlé la course. C'est comme si ils voulaient reprendre l'échappée aujourd'hui, ce qui me fait dire qu'ils voulaient essayer de remporter l'étape. Mais, dans la montée finale, ils semblaient ralentir un peu. » Sans doute avaient-ils l'intention de jauger l'état de forme du tenant du titre. Pour mieux l'attaquer aujourd'hui ?
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant