Tour de France: Froome s'est offert un peu de tranquillité

le
0
CHRISTOPHER FROOME PROFITE DU CONTRE-LA-MONTRE POUR CREUSER L?ÉCART AU GÉNÉRAL
CHRISTOPHER FROOME PROFITE DU CONTRE-LA-MONTRE POUR CREUSER L?ÉCART AU GÉNÉRAL

par Gilles Le Roc'h

MONT-SAINT-MICHEL, Manche (Reuters) - Profitant du contre-la-montre du Mont-Saint-Michel qu'il a fini à la deuxième place en creusant les écarts sur ses principaux rivaux, Christopher Froome n'a pas encore gagné le Tour de France mais il s'est offert la possibilité d'aborder la longue descente vers le Ventoux l'esprit tranquille.

Quelque part -et ce sera sans doute salutaire- il conserve dans un petit coin de sa tête l'incroyable scénario de la grande étape pyrénéenne quand il s'est retrouvé isolé dans un peloton de 40 coureurs à 100 kilomètres de l'arrivée sans que ses adversaires en profitent.

Mercredi soir, au moment de regagner leur hôtel, ses adversaires, tous relégués à trois ou quatre minutes derrière lui au classement général, ont dû amèrement le regretter et se demander s'ils auront à nouveau l'occasion d'inverser le cours des choses.

"Il était très important de reprendre du temps à tous les autres coureurs jouant le classement général. Un contre-la-montre est toujours particulier mais tout s'est bien passé", a dit le Britannique.

"Compte tenu de ce qui s'est passé le week-end dernier, je pense que les autres équipes vont encore essayer de nous attaquer mais on va contrôler. Je sais que je vais pouvoir compter sur Richie Porte, bien revenu dans la course (l'Australien a fini quatrième de l'étape-NDLR) et sur Peter Kennaugh."

Cette étape, dans le cadre sublime du Mont-Saint-Michel, a donc confirmé le pronostic et puisque la chronique était en manque de sujets, l'incident dont a été victime Mark Cavendish sur qui des spectateurs ont jeté de l'urine, a accaparé les esprits.

Et Froome, bien entendu, fut invité à donner son avis.

"C'est décevant parce que ce qui fait la beauté de notre sport, c'est que le public peut s'approcher de nous, des plus grands champions. C'est l'atmosphère du vélo", a dit le maillot jaune.

"Mark Cavendish est une personnalité, on l'aime ou on le déteste mais c'est triste et ça gâche un peu la journée. Je crois que c'est un ou deux mecs qui gâchent tout l'ensemble. Ça me laisse un mauvais goût. Enfin, c'est à Mark que ça laisse un mauvais goût."

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant