Tour de France: déjà trop fort, Peter Sagan

le
0
Tour de France: déjà trop fort, Peter Sagan
Tour de France: déjà trop fort, Peter Sagan

par Gregory Blachier

BOULOGNE-SUR-MER, Pas-de-Calais (Reuters) - Après seulement quatre jours de course, Peter Sagan a déjà marqué de son empreinte l'édition 2012 du Tour de France où, pour ses débuts dans l'épreuve, il écrase avec une facilité déconcertante les arrivées en côte.

La troisième étape, mardi à Boulogne-sur-Mer, a confirmé le potentiel de ce très jeune coureur qui accumule déjà les succès et s'annonce comme un, voire le grand des prochaines années.

En franchissant la ligne, le Slovaque de 22 ans a pris le temps de singer Forrest Gump. Il ne risquait rien à se lancer dans cette chanson de geste tant il avait déposé loin derrière lui ses adversaires.

"C'est un truc dont j'ai parlé avec mes coéquipiers. On s'est demandé quel geste j'allais faire", a dit Peter Sagan en conférence de presse.

"Ils m'ont dit : 'allez, fait Forrest Gump parce que lui quand on lui disait court, il courait, et moi quand ils me disent gagne, je gagne", s'est-il amusé.

"J'ai toujours voulu faire le spectacle", a-t-il encore dit.

"Quand j'étais petit, j'adorais regarder Valentino Rossi (neuf fois champion du monde de moto, ndlr). Tout le monde voulait qu'il gagne pour voir comment il allait se comporter et j'ai vraiment envie de ça moi aussi."

Déjà vainqueur dimanche à Seraing de sa première étape sur la Grande Boucle, il a signé mardi sa quinzième victoire de la saison en employant une toute autre méthode.

A l'intelligence qu'il avait eu de rester dans le sillage de Fabian Cancellara en Belgique, il a substitué la force et a aussi bénéficié du soutien de rien moins que les deux leaders de son équipe, Ivan Basso et Vincenzo Nibali.

"Je dois leur dire merci ! Je n'aurais jamais pensé qu'ils allaient faire un travail comme ça pour moi", a-t-il dit dans un hommage appuyé.

"Un coureur comme Basso, je suis au niveau de lui cirer les chaussures et aujourd'hui, je peux vraiment lui dire merci pour cette victoire", a-t-il ajouté en évoquant celui qui compte deux Tour d'Italie à son palmarès.

Au soir de cette nouvelle démonstration, la question se pose à nouveau des limites de Sagan et de ses ambitions.

Pour l'heure, il entend avant tout poursuivre sa découverte réussie du Tour et conserver son maillot vert du classement par points, qu'il a conforté en gagnant.

"J'espère pouvoir emmener le maillot vert à Paris. J'en fais vraiment un objectif", a-t-il dit.

Il est conscient que les purs spécialistes des arrivées massives vont le surveiller de près et qu'ils auront sans doute laissé moins d'influx que lui ce mardi, mais aussi qu'il est fort et que le temps joue en sa faveur.

"Demain ils devraient être plus frais que moi, a-t-il dit. Mais plus on va avancer, plus eux aussi vont être fatigués et on va se retrouver à égalité pour les sprints massifs."

Gregory Blachier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant