Tour de France : Contador s'en remettra-t-il ?

le , mis à jour à 07:59
0
Tour de France : Contador s'en remettra-t-il ?
Tour de France : Contador s'en remettra-t-il ?

En découvrant la victoire de Peter Sagan, sur un écran, en bout de ligne, Oleg Tinkov, le propriétaire de l'équipe éponyme (ou presque, Tinkoff), se met à sauter en l'air en hurlant. « Yeah ! Qu'ils aillent tous se faire voir ! » répète-t-il en brandissant une béquille de sa main droite. Tout à sa joie, le Russe n'a aucun regard de compassion pour Alberto Contador, le leadeur de sa formation, qui passe devant lui avec 48'' de retard sur le groupe des leadeurs, dont Froome et Aru.

Déjà victime d'une lourde chute la veille, l'Espagnol est de nouveau tombé hier. Après le côté droit, c'est la partie gauche de son corps (genou, épaule) qui se retrouve à son tour meurtrie. « Les choses ne se passent pas du tout comme je l'espérais, souffle le double vainqueur du Tour (2007 et 2009). Ça fait beaucoup de temps de perdu. C'est le cyclisme. L'important est de ne pas lâcher mentalement. Mais ce n'est pas facile... »

 

«Il souffre»

Son directeur sportif, Sean Yates, le sait : « Il souffre. Physiquement et mentalement. » Mais pour le clan Tinkoff, « l'objectif au général reste le même ». Contador en sera-t-il toutefois capable ? « On verra, s'agace Yates. Je ne suis pas un p... de magicien ! »

Après une nuit difficile, Contador s'était levé tôt, hier, pour se faire masser. « L'an dernier, au Giro, il avait aussi été touché à une épaule avant de finir par l'emporter, rappelle son entourage. Il a juste besoin de quelques jours tranquilles. » « Ce qui arrive à Contador est la faute à pas de chance, commente Thibaut Pinot. Ça tombe sur lui, demain ça peut tomber sur un autre. » Le Français a concédé 11'' après une petite cassure à l'arrivée. « Mais ce ne sont pas ses petites secondes perdues qui changeront quelque chose à Paris », assure-t-il. Dans la soirée, Tinkov a publié sur les réseaux sociaux un message assurant que ses pensées allaient à Contador. Il était accompagné d'une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant