Tour de France : comment les hôteliers profitent du passage de la caravane

le
0
Les hôteliers français se frottent les mains avec le Tour de France.
Les hôteliers français se frottent les mains avec le Tour de France.

Il n'y a pas que l'Euro qui permet aux hôteliers de s'assurer un bon chiffre d'affaires. Ainsi, dans les villes qui accueillent le Tour de France, troisième événement médiatique le plus suivi au monde (derrière les JO et la Coupe du monde), les tarifs des chambres augmentent en moyenne de 24 % par rapport aux prix habituels. C'est ce que révèle une étude de Trivago, le plus grand comparateur d'hôtels au monde. Pour une chambre double standard qui coûte 96 euros, les nuits seront donc facturées 122 euros. Dans certaines villes, la hausse tarifaire est plus mesurée, à l'instar de Limoges où il faudra compter un surplus de 9 % ou encore Cherbourg où la hausse est de 10 %. En revanche, la note peut devenir carrément salée, comme à Angers où la hausse est de 37 % ou encore dans les zones où la capacité hôtelière est moindre, à l'instar de Morzine (46 %).

Carcassonne bat des records

Mais la ville où la hausse tarifaire est la plus conséquente est Carcassonne. Les hôtels de la cité occitane, qui accueillera le Tour de France le 13 juillet, enregistrent une hausse de 55 % par rapport aux tarifs du mois de juillet. Ainsi, il faudra débourser en moyenne de 134 euros à 207 euros pour se loger dans une chambre double standard.

Pour arriver à ces conclusions, Trivago s'est basé sur l'ensemble des recherches depuis le 1er janvier dernier. Le site internet a comparé le tarif d'une chambre double standard le jour...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant