Tour de France: Christopher Froome doit creuser les écarts

le
0
11E ÉTAPE DU TOUR DE FRANCE
11E ÉTAPE DU TOUR DE FRANCE

par Gilles Le Roc'h

SAINT-MALO, Ille-et-Vilaine (Reuters) - Christopher Froome sait que dans sa quête de la victoire du centième Tour de France, il se doit d'être décisif dans les étapes contre la montre, tous ses rivaux directs lui étant inférieurs dans cet exercice qui sera proposé au menu ce mercredi.

Bien évidemment, le Britannique connaît le parcours de cette onzième étape, d'Avranches au Mont-Saint-Michel (33 km), qu'il a déjà reconnue pendant le printemps et qu'il parcourra de nouveau dans la journée, une ou deux fois.

Il s'agit d'un parcours en ligne droite, très roulant, exigeant beaucoup de puissance. Du cousu main pour l'Allemand Tony Martin (Omega Pharma-Quick Step) qui rêve de gagner de nouveau dans le Tour, ce qui ne lui est plus arrivé depuis le chrono de Grenoble en 2011.

Ce parcours est évidemment favorable à Froome qui sait qu'il doit taper un nouveau coup sur la table et repousser le plus possible ses rivaux, principalement Alejandro Valverde, Nairo Quintana et Alberto Contador.

"Le contre-la-montre n'a pas de secret. Plus on en fait, plus on s'améliore et plus on trouve ses repères. Dans une saison, on participe souvent à des chronos comme celui-là et ce qui fait progresser c'est une somme de détails qu'on peut améliorer, le matériel par exemple. Je dois dire que durant l'hiver je l'ai travaillé spécifiquement. Ça ne m'était jamais arrivé", explique le leader du Team Sky.

"CELA DONNE DES OBLIGATIONS"

Froome doit donc creuser les écarts mais ne parvient pas à deviner quel sera son avantage sur l'esplanade du Mont-Saint-Michel. "Très franchement, je ne pense pas à ça, je veux juste donner le meilleur de moi-même, réussir un grand chrono. On fera les comptes après", dit-il.

De leur côté, ses adversaires font plutôt profil bas, à l'image d'Alberto Contador qui sait qu'il sera dominé, sans se faire d'illusions. Son objectif sera bien entendu de limiter les dégâts. Idem pour Alejandro Valverde.

"Mon ambition est d'être au niveau d'Alberto Contador et perdre le même temps que lui par rapport à Froome serait une satisfaction", dit le dauphin du Britannique au classement général. "Si j'arrivais à ce résultat, ça voudrait dire que j'aurais fait un bon chrono, mais quoi qu'il arrive, il restera beaucoup de route jusqu'aux Alpes", prédit Valverde.

Dans cette étape, Froome aura l'avantage de s'élancer le dernier à 16h54 et d'être renseigné sur tous les temps de passage. Il s'agit d'un privilège connu du leader, qui doit le reste du temps gérer la pression qu'exerce son maillot sur ses épaules.

"Tous les jours, le maillot jaune pourrait représenter un poids supplémentaire mais c'est inhérent au fait d'être le leader du classement général. C'est une expérience logique, l'un ne va pas sans l'autre", estime Froome.

"Cela donne des obligations mais chaque jour je me dis que c'est une bénédiction de l'avoir sur le dos. Et c'est vrai, mercredi, ce sera un avantage."

Edité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant