Tour de France: Chavanel se sait trop seul pour conclure

le
0
Tour de France: Chavanel se sait trop seul pour conclure
Tour de France: Chavanel se sait trop seul pour conclure

BOULOGNE-SUR-MER, Pas-de-Calais (Reuters) - Comme à Seraing il y a deux jours, Sylvain Chavanel a tenté sans succès, mardi, d'aller chercher une victoire d'étape dans le Tour de France 2012 en attaquant à l'approche de Boulogne-sur-Mer, où il a déploré ne pas avoir davantage de soutien.

A cinq kilomètres de l'arrivée, le Français a produit son effort et essayé d'aller glaner en solitaire un succès qui semble lui sourire pour mieux le fuir depuis le départ.

Troisième du prologue samedi, repris à quelques centaines de mètres de l'arrivée dimanche, il a de nouveau échoué à un demi-kilomètre de la ligne mardi, repris par un peloton féroce et les coéquipiers du maillot jaune, Fabian Cancellara.

Il regrettait cependant à l'arrivée que d'autres n'aient pas pris sa roue pour échapper au scénario écrit d'avance - une victoire de l'impressionnant Slovaque Peter Sagan.

"Je préfère faire ce que j'ai fait aujourd'hui que d'attendre", a-t-il simplement dit à l'arrivée.

"J'aimerais un peu plus de soutien dans les attaques parce que je suis un des seuls à attaquer", a-t-il insisté.

Le Français n'aurait sans doute pas contenu le retour du train RadioShack, mais il a regretté avoir perdu du temps dans un virage mal négocié.

"Ca m'a cassé les jambes. Ca m'a couté trois, quatre secondes", a-t-il dit.

"C'est pour ça que je me suis retourné. Il était possible qu'il y ait une chute derrière, il était surprenant ce virage. Après, c'était difficile, j'avais la 'grosse cuisse'."

A défaut de gagner ou même d'être soutenu, le champion de France du contre-la-montre s'y essaie et semblait, en montant dans le car avec le sourire, avoir l'envie de continuer.

Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant