Tour de France : Cavendish raconte le sprint

le
0

Vainqueur d'une deuxième étape sur la 103e édition de la Grande Boucle, lundi à Angers, Mark Cavendish est revenu sur le final de la course.

Longtemps devancé par André Greipel, le Britannique Mark Cavendish a montré, une fois encore, qu'en vitesse pure il n'a pas d'égal parmi les sprinteurs du peloton. Le coureur de la Dimension Data a finalement coiffé son homologue allemand au poteau, s'adjugeant au passage un 28e succès sur la Grande Boucle en carrière. Un moment que le Britannique a raconté au terme de cette journée. « C'est un sprint, ça se joue à vraiment pas grand chose, explique Cavendish. Je savais que Greipel démarrerait avant moi, comme il n'a pas gagné l'autre jour (samedi). Je me suis mis dans sa roue, il a accéléré deux fois, mais je me suis mis en aspiration et j'ai doublé. Dans le final, mon équipe a été incroyable. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant