Tour de France: aucun vainqueur entre 1999 et 2005

le
0
LES TOURS DE FRANCE DONT ARMSTRONG A ÉTÉ DÉCHU NE SERONT PAS RÉATTRIBUÉS
LES TOURS DE FRANCE DONT ARMSTRONG A ÉTÉ DÉCHU NE SERONT PAS RÉATTRIBUÉS

PARIS (Reuters) - Quatre jours après avoir retiré à Lance Armstrong ses sept victoires sur le Tour de France, l'Union cycliste internationale (UCI) a décidé vendredi que ces éditions disputées entre 1999 et 2005 resteraient sans vainqueur.

Cette décision, souhaitée par les organisateurs de la Grande Boucle, était attendue étant donné que plusieurs des coureurs qui avaient terminé derrière le coureur texan ces années-là ont eux aussi été impliqués ou cités dans des affaires de dopage.

"Le comité directeur de l'UCI a décidé de ne pas attribuer ces victoires à d'autres coureurs et de ne pas modifier les classements des épreuves concernées", dit la fédération internationale dans un communiqué.

"Le comité demande également à Lance Armstrong et à tous les autres coureurs impliqués de rendre les primes de courses qu'ils ont touchées", précise le texte.

Lundi, l'UCI avait ratifié la suspension à vie et l'annulation du palmarès de Lance Armstrong depuis 1998, décidées par l'Agence américaine antidopage (Usada) sur la foi d'un rapport de 1.000 pages accablant pour l'ancien coureur.

Lance Armstrong, âgé aujourd'hui de 41 ans, a toujours nié s'être dopé mais a renoncé à contester les accusations de l'Usada qui s'appuie notamment sur les témoignages à charge de onze anciens coéquipiers de l'Américain.

Dans cette affaire, l'image mais surtout la probité de l'UCI ont été remises en question. D'anciens coureurs l'accusent de s'être montrée complaisante à l'égard d'Armstrong et d'avoir eu connaissance de certaines de ses pratiques.

Confrontées à ces critiques, l'UCI a annoncé vendredi la mise sur pied d'une commission indépendante chargée d'enquêter sur les accusations portées contre elle.

Selon l'UCI, une des missions de cette commission sera de s'assurer que quiconque qui sera impliqué dans une affaire de dopage, un coureur ou toute autre personne du monde de cyclisme, ne puisse plus jouer un rôle dans ce sport.

Julien Prétot, édité par Olivier Guillemain et Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant