Tour de France: Alejandro Valverde ému aux larmes

le
0
BEAUCOUP D'ÉMOTION POUR ALEJANDRO VALVERDE
BEAUCOUP D'ÉMOTION POUR ALEJANDRO VALVERDE

par Gilles Le Roc'h

PEYRAGUDES, Hautes-Pyrénées (Reuters) - Alejandro Valverde a remporté jeudi une très belle victoire en solitaire dans la 17e étape du Tour de France et ainsi donné un nouvel élan à sa carrière après une suspension de deux ans pour dopage.

L'Espagne, tellement habituée aux honneurs et aux tirs groupés en montagne depuis vingt ans, souffrait depuis le départ de Liège.

L'absence du meilleur coureur du monde - Alberto Contador, suspendu pour dopage - et du formidable puncheur Joaquim "Purito" Rodriguez s'est fait cruellement sentir et a mis en évidence l'absence de relève dans le peloton espagnol.

La victoire, dimanche dans la quatorzième étape, de Luis Leon Sanchez, avait sauvé l'honneur.

Celle de Valverde, au terme d'un long raid en solitaire dans la dernière étape de montagne, a rappelé que, si cet ancien champion du monde et vainqueur de la Vuelta s'est construit dans un système de dopage mis au jour dans l'affaire Puerto, il est aussi un coureur de très grande classe.

Depuis le début du Tour, le coureur originaire de Murcie avait été accablé par la malchance : trois chutes en deux jours et un corps endolori qu'il fallut apaiser, et plusieurs crevaisons à des moments cruciaux de la course.

"IMPOSSIBLE DE GARDER SON ÉMOTION"

Au départ de Liège, Valverde affirmait vouloir lutter pour le classement général. Il s'est très vite rabattu sur un objectif plus raisonnable, une victoire d'étape.

"Il ne fallait pas cesser de croire que la chance allait tourner", a-t-il dit après la course.

"Comme je ne représentais aucun danger au classement général, le peloton m'a délivré un bon de sortie. Malgré la malchance, j'ai essayé de ne pas me décourager, j'ai lutté, j'ai voulu remercier toute mon équipe et cela rend ma victoire très belle."

"Cette étape est partie très vite. Le peloton a beaucoup résisté mais on a profité des conditions météo, du brouillard et de la pluie, qui incitaient à la prudence. Vincenzo Nibali, troisième du classement général, était avec nous dans l'échappée et je lui ai parlé. Il s'est arrêté. Dès lors, la victoire était possible."

Valverde a profité du travail de ses équipiers Ruben Plaza et Rui Costa avant de partir seul en tête dans le Port de Balès et de tenir jusqu'à Peyragudes.

L'émotion était si forte à l'arrivée qu'il ne put réprimer des larmes.

"Déjà, cette année, quand j'ai remporté ma première victoire dans le Tour Down Under, je n'avais pu retenir mes larmes", a rappelé le leader de la Movistar.

"Il y a des succès qui provoquent une telle joie, un tel soulagement qu'il est impossible de garder son émotion pour soi. C'est une victoire très spéciale pour moi parce que je suis de nouveau dans le peloton. Je suis resté deux ans sans courir mais en m'entraînent beaucoup. Je peux dire que cette victoire efface tout le passé."

Edité par Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant