Tour de France : à la fin (là aussi), c'est l'Allemagne qui gagne

le
0
La joie de l'Allemand Tony Martin, qui remporte à Mulhouse la 3e victoire de sa carrière sur le Tour, la 60e de sa carrière.
La joie de l'Allemand Tony Martin, qui remporte à Mulhouse la 3e victoire de sa carrière sur le Tour, la 60e de sa carrière.

Kilomètre 110, entre Gérardmer et Mulhouse. Tony Martin (29 ans) quitte son compagnon d'échappée, l'Italien De Marchi (Cannondale). Le membre de l'équipe Omega Pharma-Quick Step ne tremble pas et termine en tête. Un long raid en solitaire, où le natif de Cootbus résiste à tout : les pluies éparses, la chaussée glissante et les coups de rein de ses poursuivants. Tony Martin s'impose en solitaire, lui qui a davantage l'habitude de briller dans les contre-la-montre. Il a d'ailleurs fait des épreuves chronométrées sa spécialité. Triple champion du monde de la discipline (2011, 2012, 2013), il s'est imposé en contre-la-montre sur l'Eneco Tour (le tour du Benelux, en 2010), sur le Paris-Nice en 2011 et lors de deux étapes du Tour de France (2011 à Grenoble, 2013 au Mont-Saint-Michel). Une cinquième victoire allemandeCe dimanche soir à Mulhouse, Tony Martin s'offre une nouvelle victoire, en solitaire, la 60e victoire de sa carrière. Surtout, il offre à l'Allemagne du cyclisme sa 5e étape durant ce Tour de France. Car, avant lui, ce sont les sprinteurs venus d'outre-Rhin qui ont brillé sur la grande boucle. En l'absence de Marc Cavendish, qui a abandonné après une chute lors de la première étape, Marcel Kittel s'est imposé à trois reprises et André Greipel l'a emporté à Reims. Entrevu depuis plusieurs années, notamment au cours du dernier Tour - quatre victoires d'étape pour Marcel Kittel, une pour André Greipel (6e) et une pour Tony Martin...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant