Tour de France 2012 : Focus sur la gare bioclimatique de Bellegarde

le
0
Le dôme de la gare est équipé de panneaux photovoltaïques
Le dôme de la gare est équipé de panneaux photovoltaïques
Au cours de la dernière décennie, les gares françaises n'ont cessé d'être « verdies ». Preuve en est avec celle de Bellegarde-sur-Valserine (Ain), ville d'arrivée de l'étape du jour, remportée par le Français Thomas Voeckler.



Il y a deux ans, l'AREP, le bureau d'études filiale de la SNCF Gares & Connexions pluridisciplinaires en aménagement et construction, livrait la toute « première gare bioclimatique active » de France, celle de Bellegarde-sur-Valserine, située à une trentaine de kilomètres de la frontière suisse. De forme circulaire, la structure est surplombée d'une première coupole en bois percée au sommet et ceinturée d'une seconde « couronne translucide ». En téflon, de vingt mètres de diamètre, ladite couronne abrite les divers services proposés par la SNCF ainsi que les sas d'accès.

Novatrice, la nouvelle gare s'étend sur environ mille deux cents carrés. Elle devrait en appeler beaucoup d'autres. En attendant, la gare de Belfort-Montbéliard a déjà obtenu le précieux label HQE (Haute Qualité Environnementale) l'an passé.


Eco-conception et économies d'énergie

La construction du pôle multimodal de la ville de Bellegarde-sur-Valserine est intervenue dans le cadre du nouveau Plan Local d'Urbanisme (PLU), qui remplace l'ancien Plan d'Occupation des Sols et a fait des économies d'énergie une priorité.

C'est toutefois l'architecture dans son ensemble qui s'inscrit dans une démarche environnementale innovante, laquelle optimise les processus d'échanges thermiques. Photovoltaïque, pompes à chaleur, puits canadiens et une isolation performante ont été pour l'occasion installés sur la structure, l'idée étant de gérer la température dans la gare par leurs seuls biais. Le site a en outre fait l'objet d'un travail de remodelage intensif pour gérer plus facilement les eaux de ruissellement.

Située sur l'axe Paris-Genève, la gare bioclimatique de Bellegarde-sur-Valserine connaît un franc succès auprès des utilisateurs, visiblement séduits par son design moderne. Le « contrat écologique », lui, a brillamment été rempli. De quoi espérer un développement durable régnant en maître dans beaucoup d'autres gares de l'Hexagone.
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant