Tour d'Italie: Amador, leader (provisoire) inédit

le
0
Andrey Amador est le premier Costaricien à porter le maillot rose du Giro.
Andrey Amador est le premier Costaricien à porter le maillot rose du Giro.

Andrey Amador est le premier Costaricien à porter le maillot rose du Giro. Vendredi, l’Espagnol Mikel Nieve a enlevé en solitaire la 13e étape.

Andrey Amador, premier Costaricien à porter le maillot rose du Giro, s’est emparé provisoirement des commandes de la course, vendredi, à Cividale del Friuli, avant la grande étape des Dolomites.

En marge du classement général, l’Espagnol Mikel Nieve a enlevé en solitaire la 13e étape sur un parcours très exigeant -quatre ascensions- de moyenne montagne dans le Frioul (nord-est), tout près de la frontière slovène.

Nieve, laissé libre par l’abandon de son chef de file, l’Espagnol Mikel Landa, qu’il avait attendu en vain mardi en début d’étape, s’est adjugé son deuxième succès dans le Giro. Cinq ans après sa victoire dans une incroyable étape-marathon de près de 7 heures et demie conclue au refuge Gardeccia.

« Je savais que les favoris allaient s’observer », a commenté Nieve, un coureur expérimenté (pro depuis 2009) qui s’apprête à fêter jeudi prochain son 32e anniversaire. « C’est pour cette raison que je suis parti dans l’échappée ».

« C’était important pour le moral de l’équipe (Sky) de gagner », a ajouté le Basque qui a reconnu toutefois avoir bénéficié d’une situation imprévue: « Si Landa était resté en course, il est sûr que je n’aurais pas gagné aujourd’hui, on aurait joué le classement général. »

« Course tactique » Les favoris, de fait, sont restés sur la réserve jusqu’au dernier col (Valle). C’est là, dans la forêt, que le porteur du maillot rose, le Luxembourgeois Bob Jungels, près de la rupture dans l’ascension précédente (Cima Porzus), a lâché prise. Il a bas...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant