Tour d'Espagne : Geniez s'en souviendra toute sa vie

le
0
Tour d'Espagne : Geniez s'en souviendra toute sa vie
Tour d'Espagne : Geniez s'en souviendra toute sa vie

« Ma première victoire pro était intervenue au Tour d'Autriche en 2011 et cela s'était passé un peu de la même manière, a réagi le coureur ruthénois dans un communiqué. Là, gagner l'étape-reine de la Vuelta, c'est exceptionnel pour moi. J'aimerais gagner plus souvent mais nous, grimpeurs, n'avons pas autant d'opportunités que les sprinters. C'est génial, je m'en souviendrai toute ma vie. (?) Je voulais aller aussi loin que possible en ne conservant avec moi que des coureurs motivés, pas des gars qui en gardent sous la pédale. Gagner une étape de montagne, ça se mérite. J'espère que je ne l'ai pas eue en chipotant. J'ai pas mal creusé d'écarts dans les descentes. Je suis satisfait de ma journée. J'espère que cette victoire en appellera d'autres. A Paris-Nice et au Tour du Pays basque, j'ai beaucoup souffert du mauvais temps. J'ai énormément douté. Je voyais s'enchaîner des courses que j'avais du mal à terminer dans un bon état de forme, puis le Critérium du Dauphiné (ndlr : 12eme et premier Français) m'a remis en confiance, m'a permis d'être sélectionné pour le Tour. J'ai réalisé un Tour correct (44eme) où, collectivement, on n'a pas obtenu tout ce qu'on voulait en raison de divers aléas. Je suis sorti du Tour fatigué mais pas épuisé. J'ai réfléchi quelques jours à la proposition du staff de disputer aussi la Vuelta qui est une course plus intéressante pour ma progression que d'autres épreuves. C'était le bon choix. Cependant, il reste une semaine, ça ne va pas être facile. Là, je vais un peu décompresser. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant