Tour 2016 - 7eme étape : Cummings était le plus fort, Pinot dans le dur

le
0

Après une longue échappée, le Britannique Stephen Cummings (Dimension Data) a remporté en solitaire la septième étape du Tour de France ce vendredi. Derrière lui, le Sud-Africain Daniel Impey (Orica GreenEdge) et l'Espagnol Daniel Navarro (Cofidis) ont pris la deuxième et la troisième place à 1'05. Vincenzo Nibali a terminé à la quatrième place à 2'14, alors que Greg Van Avermaet conforte son maillot jaune en terminant juste derrière. Thibaut Pinot a été victime d'une défaillance et a terminé à 4' des favoris.

L’étape du jour

Une étape à oublier pour Pinot

Ça y est, les choses sérieuses ont commencé ! Dans cette première étape de montagne, dès les premiers kilomètres, ils n’étaient pas moins de 29 coureurs à s’échapper dont un certain Vincenzo Nibali, qui avait perdu beaucoup de temps depuis le départ du Tour. Le maillot jaune Greg Van Avermaet était aussi présent contre toute-attente pour défendre sa tunique, de même que les Français Alexis Vuillermoz (AG2R La Mondiale), Sylvain Chavanel (Direct Energie), Pierre-Luc Perichon (Fortuneo), mais aussi des coureurs comme Fabian Cancellara (Trek). Toutes les équipes étaient représentées sauf Tinkoff et FDJ. Avec cinq minutes d’avance avant le col d’Aspin, leTeam Sky se mettait à rouler en raison de la présence à l’avant de Nibali. A environ 40 km de l’arrivée, les attaques fusaient en tête de la course. Quatre coureurs arrivent à s’extraire du groupe : Breschel, Cummings, Duschesne et Navarro. Ils prenaient quelques secondes d’avance un peu avant le début du col d’Aspin. Dès les premiers mètres de la montée, Nibali passait à l’attaque pour revenir sur les hommes de tête. Seuls quelques coureurs arrivaient à rester dans la roue dont le surprenant Van Avermaet. Mais à 17 km de l’arrivée, l’Italien continuait d’attaquer pour revenir sur l’homme de tête, Stephen Cummings. Le Britannique, vainqueur d’une étape du Dauphiné Libéré cette année, faisait plus que résister avec 45 secondes d’avance à 12 km de l’arrivée, alors que Warren Barguil ne cachait rien de ses envies de maillot blanc en plaçant quelques offensives dans le peloton. A un peu plus de 9 km de l’arrivée et alors qu’il restait 5 km d’ascension dans le col d'Aspin, Thibaut Pinot subissait une terrible défaillance. Les pourcentages n’étaient pourtant pas si élevés que ça et la plupart des favoris restaient groupés dans un peloton conséquent. A l’avant, Nibali n’était pas non plus au top après avoir longtemps tenté de revenir sur Cummings, et se faisait distancer par Navarro et Impey. Cummings passait le col en tête et filait vers la victoire alors que ça accélérait à peine dans le même temps au sein du peloton. Un an après sa première victoire dans le Tour de France, Stephen Cummings pouvait de nouveau lever les bras ce vendredi et remporter la première étape de montagne de cette édition 2016. C’est la quatrième victoire d’étape de l’équipe Dimension Data après celles de Mark Cavendish. Derrière Cummings, le Sud-Africain Daryl Impey (Orica) et l'Espagnol Daniel Navarro (Cofidis) prenaient la deuxième et la troisième place à 1'05 et Vincenzo Nibali, quatrième à 2'14. Belle performance pour le maillot jaune Greg Van Avermaet, 5eme de l’étape et qui prend encore du temps sur les favoris. De son côté, Thibaut Pinot a souffert jusqu’à la fin de l’étape. Le Français est arrivé avec plus de 7’ de retard sur le vainqueur du jour et a perdu plus de 2’ sur les favoris, laissant probablement s’échapper ses espoirs de podium au général, dans une étape qui n’était pas la plus terrible cette année. Un incident de course a vu la flamme rouge tomber sur une grosse partie du peloton, mais les commissaires de course ont décidé de classer les coureurs stoppés dans le même temps que les autres.

Les classements

TOUR DE FRANCE 2016 7eme étape - L’Isle-Jourdain-Lac de Payolle (162,5km) - Vendredi 08 juillet 2016 1- Stephen Cummings (GBR/Dimension Data) en 3h51'58 2- Daryl Impey (AFS/Orica) à 01'05 3- Daniel Navarro (ESP/Cofidis) à 01'05 4- Vincenzo Nibali (ITA/Astana) à 02'14 5- Greg Van Avermaet (BEL/BMC) à 03'14 6- Luis Angel Mate (ESP/Cofidis) à 04'29 7- Geraint Thomas (GBR/Team Sky) mt 8- Wouter Poels (PB/Team Sky) mt 9- Gorka Izaguirre (ESP/Movistar) mt 10- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) mt ... 14- Julian Alaphilippe (FRA/Etixx-Quick Step) mt >> Le classement complet en cliquant ici Classement général (après 7 étapes sur 21) 1- Greg Van Avermaet (BEL/BMC) en 34h13'40 2- Julian Alaphilippe (FRA/Etixx Quick Step) à 06'36 3- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 06'38 4- Joaquim Rodriguez (ESP/Katusha) à 06'39 5- Christopher Froome (GBR/Sky) à 06'42 6- Nairo Quintana (COL/Movistar) mt 7- Warren Barguil (FRA/Giant) mt 8- Pierre Rolland (FRA/Cannondale) mt 9- Fabio Aru (ITA/Astana) mt 10- Tejay Van Garderen (USA/BMC) mt >>> Le classement complet en cliquant ici

Les Français

Journée mi-figue mi-raisin pour les Français. Sylvain Chavanel a bien tenté le coup en étant dans le groupe de 29 qui s’est échappé et qui a fait la course en tête. Néanmoins, il n’a pu tenir le rythme au moment des différentes attaques et est rentré dans le rang au moment de l’ascension du col d’Aspic. Barguil, sixième au général, a bien tenté d’attaquer dans cette ascension mais n’a pu faire une réelle différence et s’est donc relevé avant de finir cette étape dans la difficulté. Le fait le plus marquant concerne Thibaut Pinot qui s’est retrouvé lâché dans le col d’Aspic. Pourtant, la FDJ avait guidé le peloton dans les premiers kilomètres de l’ascension. Une très mauvaise journée pour Pinot qui perd de très précieuses minutes au général (2’36).

La vie des maillots

Maillot jaune : Greg Van Avermaet (BEL/BMC)

Incroyable mais vrai, Greg Van Avermaet s’est retrouvé dans l’échappée du jour. Une stratégie voulue par son équipe de la BMC afin d’éviter de faire la course en tête de peloton et donc de reposer Richie Porte. Le Belge a donc tenu tête tout le long de l’étape avant de se relever dans le col d’Aspin. Pas un véritable grimpeur, il est arrivé au sommet à son rythme et a même réussit à prendre des secondes sur ses poursuivants au général. Une journée réussie pour le Belge.

Maillot vert : Mark Cavendish (GBR/Dimension Data)

Cette 7eme étape avait commencé sur les chapeaux de roue pour la course au maillot vert. En effet, Peter Sagan et Mark Cavendish, détenteur du maillot de meilleur sprinteur, ont attaqué dès le premiers hectomètres pour s’engouffrer dans une échappée. Sauf que cette dernière ne dépassera jamais les 40 secondes, la faute à Etixx qui a roulé pour Kittel, deuxième au classement du maillot vert. Le sprint intermédiaire a été remporté par Cummings et qui rapporte 20 points. Le classement reste inchangé.

Maillot à pois : Thomas de Gendt (BEL/Lotto)

Avec seulement deux difficultés au programme mais un col de première catégorie, la conquête du maillot à pois allait forcer être rude. Vicenzo Nibali a décroché un point au col de Capvern avant que Cummings ne décroche 10 point au sommet du Col d’Aspin. Van Avermaet avec sa cinquième place au sommet, revient à égalité avec Thomas de Gendt en même temps qu’il conserve son maillot jaune. Néanmoins, c’est bien son compatriote belge qui portera le maillot à pois pour la huitième étape.

Maillot blanc : Adam Yates (GBR/Orica-Bike Exchange)

Le Britannique a pris le maillot blanc de meilleur jeune au Français Julian Alaphilippe après la septième étape au terme d'un incroyable concours de circonstances. Alors qu'Adam Yates distançait le groupe des favoris de quelques secondes, il a malheureusement été victime d'une chute après avoir percuté la flamme rouge du dernier kilomètre qui s'était dégonflée. Il devient donc le nouveau maillot blanc pour une seconde.

Combatif du jour : Vincenzo Nibali (ITA/Astana)

Décroché au classement général, l’Italien en a donc profité pour se mêler à la victoire d’étape. C’est lui qui a imposé le tempo et fait éclater le groupe de 29. Mais il n’a pas vu arriver l’attaque de Stephen Cummings qui s’est envolé en solitaire vers la victoire. Et s’il a bien essayé de rattraper le temps perdu dans le Col d’Aspin, il s’est fait contrer par Navarro et finit à la quatrième place de l’étape.

Le programme du lendemain

8eme étape : Pau - Bagnères-de-Luchon (184km) Tourmalet
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant