Tour 2016 - 5eme étape : Greg Van Avermaet s'impose en solitaire

le
0

Greg Van Avermaet s'est imposé en solitaire lors de la cinquième étape disputée entre Limoges et Le Lioran, mercredi. le Belge de l'équipe BMC endosse le maillot jaune pour la première fois de sa carrière.

[fpvideo mediaid='digiteka' url='http://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01343059/zone/1/showtitle/1/src/uss35u']

L’étape du jour

Enfin du spectacle !

Les spectateurs massés sur les routes du Tour attendaient cette journée avec une impatience non dissimulée, et ils n’étaient sans doute pas les seuls. D’aucuns diront qu’il se passe toujours quelque chose sur la Grande Boucle, mais tout de même. Après quatre jours de plat, au sens propre comme au figuré, la cinquième étape offrait au peloton six difficultés dont un final pour baroudeur avec trois Cols situées dans les cinquante derniers kilomètres. La Côte de Saint-Léonard-de-Noblat, première difficulté répertoriée, classée en catégorie 4, est franchie sans difficulté par le peloton après seulement 16km de course et c’est le maillot à pois, Jasper Stuyven qui s’adjuge le seul point distribué à cette occasion.

Une échappée quatre étoiles

La première échappée du jour se forme dans la foulée, elle est constituée de neuf coureurs, parmi lesquels on aperçoit de sacrés clients comme Rafal Majka (Tinkoff), Greg Van Avermaet (BMC), Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) ou encore Andriy Grivko (Astana). Ces quatre hommes sont accompagnés par Serge Pauwels (Dimension Data), Bartosz Huzarski (Bora-Argon 18) et trois Français : Cyril Gautier (AG2R La Mondiale), Romain Sicard (Direct Énergie) et Florian Vachon (Fortunéo - Vital Concept). Rafal Majka s'est imposé deux fois sur le Tour de France, à Ristoul en 2014 et à Cauterets en 2015. Greg van Avermaet s'est quant à lui imposé à Rodez l'an passé. Ces deux coureurs en imposent, mais c’est bien le Belge qui prend la poudre d’escampette en compagnie de Thomas de Gendt et Andriy Grivko au kilomètre 85. Les trois hommes de tête disposent rapidement  d’une avance confortable de 2’30 sur leurs poursuivants et près de 15’ sur le peloton.

Nibali lâché dès la première difficulté

Ce dernier réagit sous l’impulsion des Sky, Vasili Kyrienka se positionnant en tête afin de donner le tempo. Puis la Movistar prend le relais et place un terrible coup d’accélérateur. On assiste alors à un essorage en règle et les premières grosses défaillances provoquent une cassure d’ampleur au sein du peloton. Du côté des favoris, Vincenzo Nibali ne résiste pas à l’ascension du Pas de Peyrol, premier Col classé en deuxième catégorie. La montée de 5,5 kilomètres est courte mais intense avec des passages à près de 10%. André Greipel, et c’est moins surprenant, est rapidement lâché, lui aussi, avec Peter Sagan et Mark Cavendish. Les deux hommes de tête, Thomas de Gendt et Greg Van Avermaet ont lâché Grivko, mais perdent du terrain. Le peloton des favoris n’a alors plus que six minutes à combler à l’approche du Perthus.

Le numéro de Van Avermaet

Sentant sans doute qu’il est plus fort que son compatriote aujourd’hui, Greg Van Avermaet lâche Thomas De Gendt dans le col du Perthus et se lance dans un numéro en solitaire. Accidenté sur le Tour des Flandres, le Belge est sans doute plus frais que son homologue de la formation Lotto-Soudal. Le puncheur de l’équipe BMC prend les points au sommet du Perthus et attaque la descente à bloc avec près de trois minutes d’avance sur ses premiers poursuivants. Imperturbable sur son vélo, lucide au sommet du Col de Font de Cère, Van Avermaet s'envole vers la victoire et s'offre un succès retentissant au terme d'un exploit en solitaire. Il peut fièrement lever le poing, le plus beau jour de sa vie sur les route du Tour, le voici. Dans le peloton, Romain Bardet décide d'attaquer, Pinot et Quintana se glissent dans sa roue, mais Froome est distancé. Le leader de la formation Sky rentre assez facilement, contrairement à Contador dont les nombreuses chutes finissent par peser. l'Espagnol parvient à limiter la casse, mais perd inévitablement de précieuses secondes, une fois encore. Cette 103e édition prend la forme d'un calvaire pour lui, et c'est loin d'être terminé.

Les classements

TOUR DE FRANCE 2016 5eme étape - Limoges - Le Lioran (216km) - Mercredi 6 juillet 2016 1- Greg Van Avermaet (BEL/BMC) en 05h31'36 2- Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) à 02'34 3- Rafal Majka (POL/Tinkoff) à 05'04 4- Joaquin Rodriguez (ESP/Katusha) mt 5- Dan Martin (IRL/Etxx Quick Step) à 05'07 6- Bartosz Huzarski (POL/Etixx Quick Step) mt 7- Julian Alaphilippe (FRA/Etixx Quick Step) mt 8- Adam Yates (GBR/Orica) mt 9- Christopher Froome (GBR/Sky) mt 10- Tejay Van Garderen (USA/BMC) mt >>> Le classement complet en cliquant ici  Classement général (après 5 étapes sur 21) 1- Greg Van Avermaet (BEL/BMC) en 25h34'46 2- Julian Alaphilippe (FRA/Etixx Quick Step) à 05'11 3- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 05'13 4- Joaquim Rodriguez (ESP/Katusha) à 05'14 5- Christopher Froome (GBR/Sky) à 05'17 6- Warren Barguil (FRA/Giant) mt 7- Nairo Quintana (COL/Movistar) mt 8- Fabio Aru (ITA/Astana) mt 9- Pierre Rolland (FRA/Cannondale) mt 10- Dan Martin (Etixx Quick Step) mt >>> Le classement complet en cliquant ici

Les Français

Trois français dans l’échappée du jour après 25 kilomètres de course : Florian Vachon (Fortuneo), Romain Sicard (Direct Energie) et Cyril Gautier (AG2R). Si Sicard semblait bien parti pour réaliser un joli numéro, Cyril Gautier ouvrait la route à son coéquipier et leader d’équipe, Romain Bardet. Alors que l’échappée faisait face aux premières montées du Tour de France, les trois français ont été lâché par l’attaque de Greg Van Avarmaet et ont laissé filer le duo belge, accompagné de Grivko (Astana). Les trois français ont ensuite subi les derniers kilomètres et ont vu le peloton leur passer devant. Après le retour du peloton, Romain Bardet (AG2R), sur ces terres, a lancé une petite attaque pour jauger la qualité physique de ses principaux concurrents au général mais le rythme effréné de la team Sky n’a pas permis de creuser l’écart. Lors des derniers mètres du Col de Font-de-Cère, le Français a rapidement été rattrapé par la garde rapprochée de Chris Froome. Warren Barguil, Pierre Roland et Thibaut Pinot n’ont pas perdu de temps et ont coller au train du peloton. Les explications entre cadors devraient avoir lieu samedi, à l’entrée des Pyrénées.

La vie des maillots

Maillot jaune :Greg Van Avermaet (BEL/BMC)

Superbe numéro de Greg Van Avarmaet ce mercredi sur les routes du Tour. Après une longue étape hier, le Belge de la team BMC a remporté la première étape de « moyennes montagnes ». Dans l’échappée du jour, Van Avarmaet s’est débarrassé de six coureurs avant de se retrouver en duo avec son compatriote Thomas De Gendt. A quelques kilomètres du sommet du Col de Font-de-Cère, le Belge place une attaque gagnante pour remporter l’étape et le maillot jaune, avec une confortable avance sur Julian Alaphilippe.

Maillot vert : Peter Sagan (SLO/Tinkoff)

Sans trembler, Peter Sagan s’est accroché pour le sprint intermédiaire et conserve son maillot vert de meilleur sprinteur.  Alors que le Slovaque était en jaune ce mercredi (et Cavendish en vert), le coureur de la Team Tinkoff retrouvera son maillot vert dès demain sur la 6eme étape du Tour.

Maillot à pois : Thomas De Gendt (BEL/Lotto-Soudal)

Déçu de ne pas avoir remporter cette 5eme étape du Tour de France, Thomas De Gendt pourra se consoler avec le maillot blanc à pois rouges de meilleur grimpeur de la Grande Boucle. Dans l’échappée du jour, le Belge de la team Lotto-Soudal, a profité de sa position pour engranger les points et lâcher Jasper Stuyven au classement du maillot à pois

Maillot blanc : Julian Alaphilippe (FRA/Etixx Quick Step)

Julian Alaphilippe s’est bien battu pour conserver son maillot de meilleur jeune du Tour de France. Il conserve sa place de dauphin de Greg Van Avarmaet avec plus de cinq minutes de retard. Le Français devance Alejandro Valverde au général.

Combatif du jour : Thomas De Gendt (BEL/Lotto-Soudal)

Thomas de Gendt remporte le dossard du coureur le plus combatif du jour. Echappé après 25 kilomètres de course, le Belge a très souvent pris le relais en tête de course. Il s’est bien accroché derrière le grand bonhomme du jour et a terminé en solitaire pour finir deuxième au sommet du Lioran. Il n’a pas craqué face au retour du peloton et de Majka.

Le programme du lendemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant