Tour 2016 : 14e étape : Le quadruplé pour Cavendish !

le
0
Tour 2016 : 14e étape : Le quadruplé pour Cavendish !
Tour 2016 : 14e étape : Le quadruplé pour Cavendish !

Mark Cavendish a remporté au sprint la 14e étape du Tour de France dont l'arrivée était jugée à Villars-les-Dombes, samedi. Le Britannique a signé sa 30e victoire sur la Grande Boucle, à quatre unités d'Eddy Merckx (34).

L’étape du jour

Mark Cavendish se rapproche d'Eddy Merckx

Le scénario était écrit. Cette 14e étape entre Montélimar et Villard-les-Dombes était promise à un sprinteur. Le peloton remontait le Rhône à contre-courant du sud au nord en ce début de week-end, avec quatre côtes classées en quatrième catégorie entre le départ de la Drôme et l’arrivée dans l'Ain. Un terrain de chasse idéal pour les équipes de Mark Cavendish et André Greipel, qui fêtait ses 34 ans à cette occasion. Sous un soleil estival, c’est Thomas de Gendt qui lançait la première banderille au sommet de la première difficulté, la Côte de Puy-Saint-Martin, le maillot à pois ayant pour unique objectif de s’adjuger le point comptant pour le classement du meilleur grimpeur. De suite après l’effort fourni au kilomètre 20, le coureur Lotto-Soudal rentrait dans le rang, laissant la place à un Français. Jérémy Roy (FDJ) en l’occurrence, un spécialiste de l’effort en solitaire que l’on a souvent observé aux avants postes sur la Grande Boucle. Le coéquipier de Thibaut Pinot est rapidement rejoint dans sa tentative d’échappée par Alex Howes (Cannondale), dont c’est déjà la troisième sortie en deux semaines.

Breschel évacué sur civière

Tout comme Cesare Benedetti (Bora-Argon) qui parvient à faire la jonction avec les deux hommes en compagnie de Martin Elmiger, pour IAM Cycling. La formation suisse est en mesure de se montrer à l’avant, mais perd son leader Mathias Frank au kilomètre 111. Victime d’une gastro-entérite, le Suisse ne trouve plus les forces de poursuivre. Il est bientôt rejoint dans son malheur par Matti Breschel (Cannondale), évacué sur civière après avoir percuté une voiture de plein fouet. L’échappée compte jusqu’à quatre minutes d’avance sur un peloton qui semble désintéressé, mais contrôle en réalité les quatre hommes de tête, dans le sillage des équipes de sprinteurs, au premier rang desquelles on retrouve Dimension Data et la Lotto-Soudal. A 20 km de l’arrivée, le vent de face continue de souffler sur Alex Howes et ses compères, qui tentent tant bien que mal de résister. En vain.

Et de 30 pour Cavendish

Le peloton se rapproche à mesure que la fin de l’étape se profile. L’Américain est d’ailleurs le premier à craquer, tandis que les trois survivants stabilisent l’écart à une quarantaine de secondes. Jérémy Roy et Martin Elmiger forment un duo sur la fin, s’acharnent à la tâche, et conservent leur avance à cinq kilomètres de l’arrivée. On se regarde dans le peloton, Sagan prend les informations en tête et la Lotto-Soudal produit à nouveau un bel effort pour reprendre au plus tôt les deux forcenés. Quelques centaines de mètres plus loin, c’en est fini et la jolie poignée de main entre les deux hommes vient conclure cette journée passée à l’avant de la course. Les trains de sprinteurs avalent les derniers hectomètres de cette journée, et Kittel lance le sprint, serré de près par Cavendish qui, en vitesse pure, démontre une fois de plus son incontestable supériorité. Marcel Kittel a beau réclamer la vidéo pour un dépassement qu'il juge inconvenable, Mark Cavendish a bel et bien décroché un 30e succès sur la Grande Boucle, à quatre unités désormais du grand Eddy Merckx (34).

Les classements

TOUR DE FRANCE 2016 14eme étape - Montélimar - Villars-les-Dombes Parc des Oiseaux (208,5 km) - Samedi 16 juillet 2016 1- Mark Cavendish (GBR/Dimension Data) en 05h43'49 2- Alexander Kristoff (NOR/Katusha) mt 3- Peter Sagan (SVQ/Tinkoff) mt 4- John Degenkolb (ALL/Giant) mt 5- Marcel Kittel (ALL/Etixx-Quick Step) mt 6- André Greipel (ALL/Lotto Soudal) mt 7- Bryan Coquard (FRA/Direct Energie) mt 8- Davide Cimolai (ITA/Lampre-Merida) mt 9- Christophe Laporte (FRA/Cofidis) mt 10- Samuel Dumoulin (FRA/AG2R La Mondiale) mt >>> Le classement complet en cliquant ici Classement général (après 14 étapes sur 21) 1- Chris Froome (GBR/Sky) en 63h46’40 2- Bauke Mollema (PBS/Trek) à 1’47 3- Adam Yates (GBR/Orica Bikeexchange) à 2’45 4-Nairo Quintana (COL/Movistar) à 2’59 5- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 3’17 6-Tejay Van Garderen (USA/BMC) à 3’19 7- Romain Bardet (FRA/AG2R La Mondiale) à 4’04 8- Richie Porte (USA/BMC) à 4’27 9- Daniel Martin (IRL/Etixx Quick Stepp) à 5’03 10- Fabio Aru (ITA/Astana) à 5’16 >>> Le classement complet en cliquant ici

Les Français

Jérémy Roy (FDJ) a sans conteste été le grand animateur de l’étape du jour. En jouant avec le peloton, il a résisté jusqu’à 4 kilomètres de l’arrivée. Il est finalement récompensé de ses efforts par le prix de la combativité (Voir plus loin). Dans le sprint final, plusieurs français ont tenté le coup jusqu'au bout. Bryan Coquard (7e), Christophe Laporte (9e) et Samuel Dumoulin (10e) font un tir groupé dans le top 10.

La vie des maillots

Maillot jaune : Christopher Froome (GBR/Sky)

Le profil de l’étape ne permettait pas aux adversaires de Chris Froome de l’attaquer. Attentif, le maillot jaune est resté au chaud dans le peloton. Il conserve son avance sur Bauke Mollema (1’47).

Maillot vert : Peter Sagan (SVQ/Tinkoff)

Sagan a remporté le sprint intermédiaire du peloton, essentiel dans la défense de son maillot vert. Troisième à l’arrivée, il perd un peu de terrain sur Mark Cavendish (Dimension Data), mais conserve toujours 62 points sur le vainqueur du jour.

Maillot à pois : Thomas De Gendt (BEL/Lotto Soudal)

Le profil de l'étape n'avait pas de quoi faire frémir le maillot à pois. Il n’y avait que trois points distribués au classement de la montagne. De Gendt conserve ses 13 points d’avance sur Rafal Majka (TNK). Demain, il devra certainement partir à la défense de son maillot, dans une étape sur les pentes du Jura.

Maillot blanc : Adam Yates (GBR/Orica-Bike-Exchange)

Yates a passé la journée dans le peloton en compagnie des favoris et à l’abri du vent. Tout comme ses adversaires, le jeune britannique s’est économisé en vue de l’étape montagneuse de demain.

Combatif du jour : Jérémy Roy (FRA/Fdj)

Le Français et Martin Elmiger (IAM) étaient les plus forts de l’échappée aujourd’hui. Les deux hommes ont relancé l’échappée dans les dix derniers kilomètres. Mais, Jérémy Roy est, de plus, celui qui a initié l’échappée, presque trente kilomètres après le début d’une étape atone.

Le programme du lendemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant