Toulouse y croit encore, Marseille y arrive enfin

le
0
Toulouse y croit encore, Marseille y arrive enfin
Toulouse y croit encore, Marseille y arrive enfin

Avant-dernière journée de Ligue 1 ce samedi soir. Les dix matchs de cette 37e journée se disputaient à 21 heures. Toulouse touche du doigt un exploit impensable il y a quelques semaines encore, et Nice se prend à rêver d'une place sur le podium.

Bordeaux 3-0 Lorient

Buts : Malcom (12e), Diabaté (21e , 48e ) pour Bordeaux

Pas beaucoup d'enjeu non plus dans cette rencontre, si ce n'est " terminer sur une note positive et essayer de développer un jeu offensif " dixit Ulrich Ramé en conférence de presse d'avant-match. Pari réussi pour les Girondins. A la 12e minute, Malcom ouvre le score sur passe de Diabaté. Un Diabaté parfois critiqué mais souvent efficace qui inscrit le but du break sur une remise de la tête de Pallois (21e minute) Au retour des vestiaires, Diabaté s'offre un doublé et Bordeaux s'envole, le match est plié. Il est temps que la saison se termine pour les Merlus qui enchaîne avec une quatrième défaite de rang.

Nantes 1-2 Caen

Buts : Bedoya (78e) pour les Canaris // Rodelin (5e), Delort (45e) pour Caen

Gros duel dans le ventre mou du classement mais surtout dernier match de Michel Der Zakarian à la Beaujoire, acclamé comme un héros à l'arrivée du bus nantais. Mais Rodelin vient refroidir les canaris d'entrée de match d'un coup de tête rageur à la 5e minute. En fin de première mi-temps les caennais doublent la mise sur un pénalty transformé par Andy Delort malgré la domination nantaise. Bedoya redonne espoir à la Beaujoire en fin de match mais il est trop tard. Patrice Garande qui avait déclaré vouloir gagner les deux derniers matchs pour finir dans la première partie de classement est à moitié exaucé.

Gazélec 0-4 Paris SG

Buts : Cavani (13e,49e, 58e) Ibrahimovic (92e) pour le PSG

Thierry Laurey, l'entraineur du Gazélec n'était pas trop serein avant la rencontre : " Paris ne va pas venir prendre l'air. Ils viennent pour gagner, pour battre des records. On sait qu'ils viennent pour nous étendre, et c'est la règle". A Mezzavia, Cavani a pris à son compte les propos de Laurey. L'uruguayen ouvre le score d'un coup de casque dès la 13e minute. Di Maria s'illustre ensuite d'un coup franc astucieux qui vient taper la…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant