Toulouse, une ville sous le choc après la tuerie

le
0
VIDÉO - Les autorités toulousaines et la communauté juive témoignent leur émotion après la fusillade qui a fait quatre morts devant un établissement scolaire juif de la ville rose.

La ville de Toulouse est sous le choc après la fusillade meurtrière devant un collège juif dans un quartier résidentiel du nord-ouest de la ville.

«Arriver devant ce collège et voir ces corps par terre avec leurs cartables, ce sont des images affreuses», a raconté avec des larmes dans la voix la députée PS de Haute-Garonne, Catherine Lemorton, une des premières à s'être rendue sur les lieux de la fusillade, sur BFMTV.

Le maire PS de Toulouse, Pierre Cohen, qui s'est aussi rapidement déplacé sur place, s'est dit «horrifié par cet acte abominable et odieux». Il a décidé de mettre les drapeaux du Capitole en berne en signe de solidarité avec les familles et les proches des victimes.

Un plan d'urgence a été mis en place pour tenter de protéger le plus vite possible «les écoles coraniques ainsi que juives, ainsi que d'autres bâtiments, car on ne sait pas à quel malade on a à faire», a expliqué Catherine Lemorton.

«C'est un attentat antisémite, abominable, obscur

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant